Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Chroma Squad
7.5/10

Chroma Squad sur Android

Éditeur : Namco Bandaï      Développeur : Behold Studios
Télécharger sur le Google Play Store
5.49 €

Test de Chroma Squad

Force rouge, force rétro et force RPG dans une série B !

Olivier Par Olivier - Test jeu Android publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Chroma Squad (copie d'écran 1 sur Android)

Pour tous les trentenaires, voir même un peu plus, l'émission qui berçait les mercredi après midi était sans aucun doute le Club Dorothée, avec la découverte de très nombreuses séries ou dessins-animés nippons, qui ont inspiré les américains pour proposer le grand classique (un peu kitsch) Power Rangers. Les plus jeunes connaissent également cette franchise du fait d'un film éponyme sorti en 2017...

Oui, vous savez, cette équipe de super-héros inspirée de Super sentai, affrontant dans des scénarios loufoques et complètement débiles des monstres en carton patte ! Et bien, le studio brésilien Behold Studios doit être totalement fan pour proposer son jeu hommage à cette franchise, édité par le géant japonnais Namco Bandaï, sous le nom de Chroma Squad, bien connu des joueurs PC, le jeu étant disponible sur cette plateforme depuis 2015... La puissance chromatisante sera toujours efficace sur mobile et tablette Android ?

Chroma Squad (copie d'écran 4 sur Android)

Littéralement, Super Sentaï pourrait se traduire en super escadron de combat, et c'est exactement ce que vous devrez gérer dans Chroma Squad, ou presque. En fait, le tutoriel, qui vous sert également d'introduction générale, vous fera incarner cinq cascadeurs jouant le rôle des cinq personnages d'une série équivalente à Power Rangers, tout du moins pour les cascades. Seulement, le réalisateur est assez médiocre, mais surtout incompris de ces derniers, qui décident rapidement de prendre leur envol pour créer leur propre série, en tournant dans un hangar désaffecté appartement à l'oncle d'un des protagoniste.

À partir de ce moment là, le jeu commence réellement, et vous devrez manager tout ceci, que ce soit dans les combats tactiques et les cascades pour faire grimper l'audience, mais également dans l'intendance du studio, ces investissements, le marketing et le bricolage de tout ce qu'il y a autour de la réalisation des épisodes. Entre jeu de gestion et RPG tactique, voilà de quoi proposer une philosophie intéressante dans l'ambiance iconoclaste, ne se prenant pas du tout au sérieux. Chroma Squad dispose de tous les codes des séries de l'époque, avec pas mal de connotation et d'humour sur les débilités du genre (le kidnapping d'un membre parce que l'acteur est chez le dentiste, le sixième membre qui arrive par magie on ne sait pas d'où, les ennemis complètement débiles avec la redondance d'ineptie de leur part, etc...) permettant un humour, pas toujours fin, parfois un peu lourd, mais très intéressant pour les fans.

Chroma Squad (copie d'écran 8 sur Android)

Au niveau du gameplay, vous aurez donc deux phases distinctes, que ce soit les combats tactiques où vous devrez déplacer vos personnages par étape, jouant avec les aides entre membre de l'équipe pour aller plus loin ou pour attaquer à plusieurs, jusqu'à une attaque à cinq, où encore avec des armes. Après plusieurs épisodes tournés, vous aurez même le droit à des affrontements de MegaZord en format QTE permettant de diversifier la philosophie de combats. Chroma Squad propose également tout un volet de gestion avec de très nombreux éléments à personnaliser, que ce soit dans les compétences des personnages, les aptitudes ajoutées par le biais d'achat pour le studio, la création de nouveaux vêtements, etc... Plus vous avancerez, plus vous aurez de choses à gérer, jusqu'aux réponses aux emails, que ce soit de fans ou d'attaques marketing, en justice, etc... Le jeu est complet, profond, mais devient vite lourd dans cette mécanique, avec presque trop de choses à faire, dénaturant le plaisir.

Que ce soit sur smartphone ou sur tablette Android, Chroma Squad arrive à proposer une expérience de jeu intéressante et satisfaisante, malgré ses imperfections et lourdeurs, ou encore du fait des connotations presque trop pointus et les dialogues trop présents devenant fastidieux sur le long terme. Vous aurez de quoi vous amuser, avec une bonne grosse dizaine d'heure, surtout si vous êtes fan du genre de série... ce qui reste très fortement conseillé !

Chroma Squad (copie d'écran 12 sur Android)
Graphismes
9/10

Des graphismes au style très rétros, avec pas mal de détails et de variations dans les différents lieux où vous pourrez aller tourner les scènes de votre nouvelle série. L'ambiance année 90 procure une sensation assez grisante dans un univers totalement plaisant, reprenant les codes des séries télévisées de l'époque.

Bande-son
8/10

Même si certains passages manquent quelque peu de sonorité, l'ensemble est totalement dans l'esprit sentaï, et sied bien à l'ambiance que veut transposer le jeu, sans pour autant être indispensable à votre partie. Qualitativement, et dans l'esprit délirant, les séquences de combat de Megazord seront une tonalité au dessus !

Jouabilité
6.5/10

La prise en main est quelque peu fouillis dans la partie gestion, avec un peu trop de menu qui vont apparaître ci et là au fil de votre avancée dans le scénario rendant l'interface un peu trop lourde, même si extrêmement complète avec de très nombreux éléments de personnalisation. Les phases de combat tactique manquent de diversité et deviennent vite redondante et fatigante.

Durée de vie
8/10

Comptez une bonne grosse dizaine d'heure, ce qui est très important, mais l'humour pas toujours opportun, les dialogues prépondérants et les anecdotes sur l'univers que le jeu dépeint risque de vite vous lasser. La profondeur de jeu est bien plus dans la personnalisation, les clichés rapportés, et les fins aux embranchements différents permettent tout de même de donner un intérêt sur le long terme, et heureusement.

Conclusion

Même si parfois Chroma Squad est lourd dans sa textuelle prépondérante et son manque de profondeur tactique dans les phases de combat, le jeu est tout de même efficace et intéressant pour tout fan de l'univers des sentaï... Les développeurs de Behold Studios se sont clairement amusés ici, mais les novices dans cet univers risquent de vite décrocher, et se laisser ennuyer par une lourdeur mal habile... Dommage, la force des couleurs, la parodie du genre, les clichés, et tout ce qui va avec sont tellement bons par ailleurs...