Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Doomwheel
7.5/10

Doomwheel sur Android

Développeur : Katsu Entertainment
Télécharger sur le Google Play Store
Gratuit
Bon plan disponible : Gratuit au lieu de 3.09 €

Test de Doomwheel

Les rats ne quittent pas la Roue Infernale... ils écrasent tout !

Olivier Par Olivier - Test jeu Android publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Doomwheel (copie d'écran 1 sur Android)

Ah, les jeux de running infini... au lancement des premiers mobiles Android, c'était le genre le plus en vogue, mais ces derniers ont quelque peu disparus, avec tout de même quelques titre un peu plus novateur atterrissant de temps à autre sur le Google Play Store. Mais il n'y avait pas, et c'est tout de même assez étrange tellement il y a de jeu exploitant la licence, de jeu de running dans l'univers Warhammer ! C'est le studio Katsu Entertainment qui a eu le droit à ce privilège, sous licence avec Games Workshop, bien évidement, à ceci prêt que vous n'allez pas courir dans Doomwheel, vous allez rouler et écraser les nains, les orcs, les gobelins et tous ceux qui se mettront sur le chemin de votre Roue Infernale ! Prêt ?

Vous incarnez un ingénieur du clan Skryre fraîchement débarqué avec pour objectif principal de démontrer que c'est vous le plus puissant des rats du monde souterrain des Skavens. Pour ce faire, il vous faut construire et améliorer votre Roue Infernale, une sorte de grosse roue à hamster où des rats courent à l'intérieur afin de la faire avancer le plus vite possible, de façon automatique, ce qui est logique pour un jeu de running. Ici, pas de déplacement gauche / droite, surtout que vous avez une vue de 3/4 arrière où vous ne pouvez qu’apercevoir le danger qui arrive, et juste votre doigt velu sur le bouton du propulseur fraîchement monté après le tutoriel rapide... Vous voilà fin prêt à tout fracasser dans Doomwheel ! Et pas grand chose n'arrivera à vous résister du fait de la puissance important de votre machine presque démoniaque.

Doomwheel (copie d'écran 5 sur Android)

Pour démontrer que vous êtes le plus puissant, il va vous falloir prendre possession de l'intégralité du territoire symbolisé par 36 parcelles sur la carte. Mais pour ce faire, vous devrez affronter les chefs de clan par rapport à 3 missions à réussir, comme récolter un minimum d'objet, exploser un certain nombre de machine volante ou non, parcourir une distance minimale, etc... et ceci sur une seule course ou plusieurs, cela dépend à chaque fois. En soit, rien de compliqué pour avancer dans Doomwheel, seulement il faudra sauter à bon escient, en simple ou double saut, pour ne pas atterrir dans un mur, ce qui pourrait être fatal à votre machine, ou encore faire attention aux piques, au flammes, marteaux, pieds géants d'orcs qui voudront vous écraser (si, si...) et les multiples dangers proposés dans ce jeu, sinon, les trois rats symbolisés en haut à gauche de l'écran de votre mobile ou tablette Android passeront du vert au jaune, puis au rouge, et succomberont les uns après les autres... ce qui stoppera votre Roue Infernale évidement ! Ce sera la fin de votre course.

Certaines missions sont assez simples, d'autres bien plus compliquées, et parfois on se demande bien comment le jeu prend en compte certaines réussites ou non, comme par exemple les 5 hélicoptères lance-flamme dans une course... dont certains ne sont pas comptabilisés malgré leurs pulvérisations en plein vol ! Mais bon, dans l'ensemble, tout va bien, ce ne sont que quelques légers réglages qui seront modifiés plus tard dans une mise à jour. Mais pour réussir, il vous faudra régulièrement améliorer votre roue en dépensant les objets récoltés pendant vos runs dans Doomwheel, que ce soit pour une meilleure santé de votre appareil, une recharge plus importante de votre jauge de puissance, ou un temps plus long de déchaînement lorsque votre jauge est pleine... car oui, vous aurez un mécanisme qui permettra d'engranger de la puissance à chaque ennemi envoyé dans les tréfonds des cavernes, et dès qu'elle sera pleine s'activera automatiquement un laps de temps où vous serez intouchable ! Logique, vous êtes un sacré ingénieur tout de même...

Doomwheel (copie d'écran 10 sur Android)

Après, Doomwheel reste un jeu de running, avec un esprit qui reste répétitif malgré son aspect plaisant et sa volonté d'intensifier l'action, ce qui permet tout de même d'y revenir régulièrement pour jouer... mais il manque tout de même quelques éléments qui ajouteraient du mordant au système, avec par exemple la possibilité d'ajouter des armes complémentaires sur la roue, ou une plus grande diversité des cartes, des missions plus variés... malgré tout, ce jeu fait exactement ce pour quoi vous pouvez le télécharger, donc n'hésitez pas à rouler jusqu'à la mort pour montrer que vous êtes le patron de ces terres !

Doomwheel (copie d'écran 12 sur Android)
Graphismes
8/10

Les graphismes sont assez plaisant, même s'il n'y a au final que 3 réels environnements. Le tout reste fluide et ergonomique, avec parfois quelques légères saccades dans le framerate, sans être pénalisant pour l'expérience de jeu. Les diverses animations donnent pas mal de peps à un ensemble vraiment très dynamique tout au long de votre avancée folle !

Bande-son
6/10

Si la musique est assez sympathique au départ, très vite elle devient répétitive et pénible à force de jouer, sans aucune évolution ou thème différent. Heureusement que les divers bruitages permettent de donner un peu de diversité et de folie à chaque écrasement, suivant les races d'ennemi que vous aurez face à votre Roue Infernale...

Jouabilité
7/10

Très simple (simpliste ?) à prendre en main, avec uniquement un appui sur l'écran de votre mobile ou de votre tablette Android pour propulser votre roue dans les airs, et un deuxième appui pour une sorte de double saut... et c'est tout. Le tout reposera sur un bon timing et une bonne lecture des obstacles, ennemis et objets qui arrivent au loin afin de bien anticiper. Le menu est facile à utiliser, mais un peu long dans ses animations, ralentissant considérablement les changements d'écran.

Durée de vie
7.5/10

Avec 36 lieux qu'il vous faudra récupérer pour élargir votre territoire sur le Vieux Monde, avec à chaque fois 3 missions différentes, vous aurez de quoi jouer longtemps, surtout si vous souhaitez vous placer dans les classements mondiaux... après, une certaine répétitivité s'installera comme tout jeu de type running, mais à jouer de temps à autre, Doomwheel reste plaisant.

Conclusion

Grâce à de la folie et son environnement sous licence Warhammer, Doomwheel propose un jeu de running assez dingue mais qui ne révolutionne pas le genre pour autant. De quoi s'amuser de façon très plaisante tout de même, avec une réalisation de qualité de la part Katsu Entertainment, même si une diversité dans la sonorité serait intéressante, et pourquoi pas des armes spéciales complémentaires pour apporter encore plus de folie au jeu pour renouveler son intérêt sur le long terme.