Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Hardback
8/10

Hardback sur Android

Développeur : Fowers Games
Télécharger sur le Google Play Store
4.99 €

Test de Hardback

Bataille de lettres et de cartes !

Olivier Par Olivier - Test jeu Android publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Hardback (copie d'écran 1 sur Android)

Comment réussir à marier un jeu de lettre avec un jeu de carte de type construction de deck ? Le studio indépendant Fowers Games avait déjà réussi ce délicat défi en proposant le très bon Paperback. Ceux qui ont joué à ce dernier ne seront absolument pas perdu ici, HardBack ressemblant par bien des aspects au titre précédant. Mais bien heureusement, il y a pas mal de différence ici, qui justifie le fait de proposer un nouveau jeu, avec des évolutions apportant une flexibilité bien plus souple, un esprit plus simple mais pas simpliste, sans pour autant en dénaturer toute la saveur. Mais attention, avant toute chose, il est très important d'indiquer à tout joueur que ce jeu n'est disponible qu'en anglais, et comme c'est un jeu de lettre, il est important d'avoir un peu de vocabulaire angliciste pour ne pas se sentir complètement perdu, que ce soit en jeu solo, multijoueur en local ou en ligne... Si vous êtes à l'aise, allons y, mélangeons les cartes.

Si Hardback joue avec les lettres, il est clair qu'il est également très stratégique, demandant aux joueurs de se plonger quelque peu dans les règles de ce dernier. C'est avant tout un jeu de construction de deck où vos futurs scores élevés devront être construits en ajoutant des cartes à votre paquet de carte afin qu'elles interagissent de façon efficace les unes avec les autres. Ce jeu repose principalement sur la combinaison de cartes lettrées qui devront par ailleurs former des mots réels, en anglais. Ce système de création de deck efficace est d'ailleurs la plus grande difficulté du jeu, et demandera plusieurs parties avant d'être réellement assimilé. Heureusement, un tutoriel efficace, mais surtout un cahier de règle (celui du jeu physique), permettront de bien appréhender les multiples subtilités des cartes proposées. Mais le but principal sera de gagner la partie en obtenant avant vos adversaires les 60 points nécessaires.

Hardback (copie d'écran 4 sur Android)

Si vous aviez déjà joué à Paperback, sachez qu'ici vous trouverez quelques différences qui peuvent paraitre accessoires mais qui au final changent pas mal de chose dans le jeu. Dans HardBack, l'utilisation de jokers a été totalement remplacée par la capacité à retourner n'importe quelle carte de votre main, mais attention, vous perdrez les points de cette carte. Ce principe apporte plus de flexibilité dans la conception des mots à déposer sur le tapis. Mais cela permet surtout de pouvoir axer cette conception bien plus sur les capacités spéciales des différentes cartes à associer et de leur influence sur les autres cartes de votre main et de votre deck, rendant l'utilisation de cette modification lettrée très importante et stratégique.

Les capacités spéciales des cartes ont également été mis bien plus en exergue dans HardBack. Alors que vous deviez acheter des points dans le précédent jeu, ici vos cartes pourront générer des pièces qui vous serviront à acheter d'autres cartes se trouvant au dessus du tapis, si vous en avez assez, ou acheter des cartes bonus à usage unique mais obligatoire dès lors où vous les utilisez (vous ne pouvez pas les remettre dans la pioche ou votre main), mais aussi des points de prestige vous permettant de remporter la partie. Les deux sont importants, à vous d'opérer la tactique adéquate pour réussir à obtenir un maximum des deux éléments. Si par défaut vous n'aurez que 5 cartes en main pour composer un mot, vous pourrez piocher dans les cartes Ink si vous en avez en possession pour tenter de créer des mots permettant de réussir des scores de plus en plus élevés.

Hardback (copie d'écran 8 sur Android)

Mais attention, il ne faut pas jouer à HardBack comme simple constructeur de deck, ce n'est pas le cas. Il est très important de garder à l'esprit que les cartes sont disponibles au hasard, et que chaque joueur pourra piocher dans la liste de carte sous condition d'avoir assez de pièces à dépenser pour en acquérir. Suivant la stratégie de vos adversaires, que ce soit contre l'IA ou contre des joueurs réels sur le même iPhone ou iPad ou via une connexion internet, vous pourriez avoir plus ou moins de difficulté à concevoir un deck intéressant, mais cela dépendra également fortement de votre propre vocabulaire et des limites de la langue anglaise. Mais il est important de bien comprendre et connaitre les différentes thématiques des cartes spéciales pour bien utiliser les différentes actions complémentaires qu'elles permettent d'effectuer, ce qui sera souvent gage de victoire.

En soit, HardBack reste tout de même difficile d'accès, et seul quelques férus de lettres et de cartes risquent de s'y confronter. Pourtant, fondamentalement, ce jeu est le parfait équilibre entre un jeu de construction de deck et un jeu de mots, et c'est exactement ce qui est annoncé par le studio. L'adaptation tactile est d'ailleurs très facile et pratique à manipuler avec une ergonomie efficace, qui permettra à des joueurs de tout niveau, habitués ou non, de prendre du plaisir ici. A vous de voir si l'anglais ne vous fait pas peur, et si vous pourrez remporter la bataille des cartes et des lettres ?

Hardback (copie d'écran 12 sur Android)
Conclusion

Si la difficulté principale du jeu réside dans le fait qu'il ne soit disponible qu'en anglais, HardBack reste un parfait mélange entre un jeu de lettre et un jeu stratégique de construction de deck. Le studio Fowers Games a réussi à proposer une version tactile de son jeu vraiment très plaisante, capitalisant sur la réussite de Paperback tout en modifiant quelques règles pour en faire un titre bien plus flexible et plus facile d'accès, d'un certain côté.