Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
The Trail
6/10

The Trail sur Android

Éditeur : Kongregate      Développeur : 22Cans
Télécharger sur le Google Play Store
Gratuit

Test de The Trail

Randonnée sur rail !

Olivier Par Olivier - Test jeu Android publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Une randonnée en pleine nature
Récoltez divers objets

Après l'insuccès, ou tout du moins très succès très mesuré, du god-game Godus, créé par le très grand créateur Peter Molyneux, voilà que ce dernier revient dans un titre moins annoncé en grande pompe, toujours développé par son studio 22Cans, qui se veut bien plus casual dans son esprit, bien plus porté sur l'univers tactile des mobiles et tablettes Android. Edité en partenariat avec Kongregate, derrière pas mal de jeux sur le Google Play Store, nous voilà prêt à faire une grande randonnée, sac sur le dos, dans un univers vaste et reposant. Bref, soyez prêt à marcher longtemps dans The Trail... même si vous verrez très vite que cette randonnée reste assez liberticide, et extrêmement guidée.

Au premier lancement du jeu, vous serez guidé dans un petit tutoriel vous permettant d'apprendre les bases de contrôles et de gameplay. Vous incarnez un ou une personne, dont vous choisirez l'esthétique, qui s'élancera dans une sorte de treck vers la découverte du nouveau monde, de terres inconnus, d'aventure,... bref, il va falloir suivre un chemin, comme dans un rail, et atteindre la ville de l'autre côté de la montagne, après pratiquement 15 kilomètres de marche. Seulement, vous n'aurez pas la force de faire ceci d'une traite, vous devrez faire quelques pauses, et vous ne serez pas seul. The Trail ressemble donc à une sorte de promenade de santé où vous avancerez suivant un seul et même chemin, avec pour but d'arriver au poste suivant sans perdre de votre endurance, jouant avec votre vitesse en glissant votre doigt vers le haut ou vers le bas à partir de votre avatar, votre vitesse jouant fortement sur votre possibilité de tenir jusqu'à la prochaine halte.

Faites des achats / ventes sur les camps
Rangez bien votre sac pour en transporter le plus possible

Seulement, pour y arriver, il vous faudra un équipement en conséquence, et la meilleure façon d'obtenir de bons souliers, un sac volumineux et robuste, un chapeau efficace, etc... reste de le fabriquer vous même. Pour ce faire, vous aurez la possibilité pendant votre marche de collecter diverses matières premières, que ce soit du bois, des pierres, des pommes de pin, des pommes, de la viande, des baies, etc... Et lorsque vous êtes sur le camp, vous aurez un système de craft, permettant justement, en combinant ces éléments, d'en créer d'autres. Une fois que vous aurez équipé votre personnage avec l'équipement fabriqué, qui pourra vous donner un bonus non négligeable en marche par rapport à votre endurance notamment, ou à vos possibilités de porter des matières premières, vous aurez également un système de troc, dans l'esprit, afin de proposer à la vente ce que vous avez dans votre besace, à d'autres personnes en même temps que vous sur le camp. Si vous glanez plus de monnaie que les autres campeurs dans cette vente ressemblant à un troc, vous gagnerez même un cadeau bonus ! Une fois cette étape terminée, The Trail vous incitera à repartir en chemin, avec même quelques missions où vous devez récolter un certain nombre d’éléments pour le perroquet rouge afin que Béatrice vous donne un objet gratuitement...

Le système économique de The Trail repose en fait sur la réalisation de craft d'éléments, qui à force d'en fabriquer deviennent plus intéressants et résistants, mais qui peut paraitre long à avancer, du fait de la collecte limitée d'éléments, limitée par la taille de votre sac, bien entendu. Vous aurez la possibilité de passer les étapes en utilisant les fers à cheval dorés servant de monnaie premium, et en acheter via des achats intégrés, surtout que vous devrez par moment dépenser de l'argent récolté par vos trocs pour payer des passeurs afin de traverser une rivière... Par moment, dans votre randonnée sur rail presque automatique où vous n'aurez qu'à déplacer l'angle de vue de la caméra, et faire glisser les éléments vers votre sac, ou jouer à la hache avec les arbres, lance-pierre avec les lapins,... vous rencontrerez un randonneur avec des pancartes publicitaires, vous incitant à visionner une réclame afin de remporter un objet bonus. Par moment, au feu de camp, vous aurez un vendeur chinois dans un ballon qui vous proposera d'acquérir, contre des fers à cheval dorés un objet de classe supérieur... Et ce sera tout dans les incitations aux achats intégrés, vous n'avez pas de blocage particulier, et votre obstination vous permettra même de pouvoir avancer totalement gratuitement jusqu'à votre but, et encore plus loin si vous en avez encore envie.

Habillez votre randonneur pour le rendre plus endurant
Qui deviendrez vous ?

Malgré tout, le jeu devient vite répétitif, malgré les possibilités d'évolution dans les objets, les missions à terminer pour Béatrice, le voyage qui avance petit à petit. The Trail n'est pas exceptionnel, et reste plutôt adapté aux joueurs occasionnels. Divertissant par petites touches, il devient tout de même lassant. À vous de voir si vous voulez vous lancer dans cette randonnée un peu trop guidée, en tout cas, vous ne risquerez pas grand chose, dans tous les sens du terme !

Le repos est indispensable avant de repartir !
Mais gardez de l'argent de côté pour payer le passeur
Graphismes
7/10

Différents lieux à parcourir, en pleine forêt, sous la neige, dans les hauteurs, prêt de l'eau, des personnages à rencontrer, une bonne diversité dans l'ensemble, mais beaucoup d'imprécisions dans les textures, des bugs graphiques, et un décor parfois un peu trop simplifié dans son architecture pour devenir dépaysant.

Bande-son
7/10

Une musique douce de façon très rare, dans les campements, mais surtout les bruits de vos pas, des oiseaux, de l'environnement, et de votre guide ou du personnage vous incitant à regarder des publicités... L'ensemble n'est pas déplaisant, mais reste assez sommaire et sans gros intérêt phonique !

Jouabilité
7.5/10

L'ensemble des actions s'effectue en glissant un doigt sur l'écran, et le tout de façon assez intuitive dans l'ensemble, sans grosse difficulté ou manque de réactivité, ce qui n'était pas le cas de Godus par contre, jeu précédant du studio. Cependant, on pourra noter de nombreux lags sur appareil de plus de 2 ans, ce qui rend parfois pénible la jouabilité, n'incitant pas à revenir jouer.

Durée de vie
6/10

Vous marchez, vous collectez des objets, vous vous reposez, vous fabriquez d'autres ustensiles, vous troquez,... et vous recommencez. The Trail reste quelque peu répétitif dans sa construction, et vite lassant, malgré l'évolution dans les possibilité de fabrication. L'intérêt général n'est donc pas des plus intéressant, sauf l'envie de savoir ce qu'il y a derrière la montagne que vous souhaitez traverser...

Conclusion

Si l'ensemble devient vite répétitif, et que l'intérêt retombe assez vite, The Trail reste plaisant par très petite touche. L'univers, sans être exceptionnel, peut s'avérer dépaysant, avec une bonne construction de l'ensemble autour des possibilités offertes par les écrans tactiles des mobiles ou tablettes Android, mais le titre édité par Kongregate et développé par 22Cans sous la houlette de Peter Molyneux risque de ne pas vous transcender très longtemps. Dommage, le potentiel et les idées auraient véritablement pu être exploités de façon à donner envie de revenir très régulièrement.