Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Medford Asylum : Enquête paranormale
7/10

Medford Asylum : Enquête paranormale sur iOS (iPhone / iPad)

Éditeur : Anuman Interactive      Développeur : Microids
Télécharger sur l'iTunes AppStore
4.49 €

Test de Medford Asylum : Enquête paranormale

Une enquête dans un asile, un monde paranormal et une enquêtrice prise au piège !

Olivier Par Olivier - Test jeu iOS (iPhone / iPad) publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Menez l'enquête... Si vous le pouvez !

Un peu plus d'un an après nous avoir fait peur dans Haunted House Mysteries, Anuman Interactive et Microids reviennent dans une aventure qui se veut effrayante : Medford Asylum : Enquête paranormale. Vous y incarnez Alison Ester, une enquêtrice appelée sur le chantier de réhabilitation d'un ancien asile où il se passe quelques événements bien étranges. Votre but sera simple : prouvé que ce ne sont pas des fantômes... si vous pouvez ! Vous y découvrirez de nombreux mystères, un passé lourd, et de multiples informations dans les ruines de ce bâtiment qui reste assez inquiétant.

Dans le pur esprit des jeux de recherche d'objets cachés, vous aurez de nombreuses scénettes au fil de votre avancée avec un certain capharnaüm où vous devrez trouver différents ustensiles cachés dans un ensemble. Les détails, parfois morbides, sont au rendez-vous, comme tous les jeux de ce type dans le catalogue de Microids, et il vous faudra parfois quelques instants avant de trouver cette petites pièces cachés qu'il vous manque pourtant pour finaliser le tableau. Ces phases seront entrecoupés par un scénario globale plus ou moins intéressant, assez cohérent pendant une grande partie de l'enquête, mais qui se termine pourtant un peu de façon incongrue. Les objets que vous récolterez vous permettront de débloquer certains passages bloqués. On ne sait pas toujours comment les utiliser, mais on reste tout de même assez guidé dans la globalité de l'histoire.

Pour diversifier l'ensemble, vous aurez également quelques énigmes et puzzles à résoudre, en passant par la reconstitution de pochoirs, jusqu'à la combinaison de dominos. Même si la difficulté reste assez minimaliste, cela permettra de diversifier un peu les actions et d'apporter du sang neuf dans le scénario. Mais le plus gros défaut de Medford Asylum : Enquête paranormale, hormis le fait qu'il ne fait pas spécialement peur, réside dans sa durée de vie assez courte : en moins de deux heures, vous aurez terminé le jeu (1h54 pour nous, sans nous presser...), ce qui fait bien court. On se réjouira tout de même de différentes anecdotes à trouver ci et là, qui sont pour la plupart assez intéressante, mais on reste sur notre faim, surtout avec cette chute finale un peu abrupte. Mais l'ensemble séduira sans aucun doute les fans du genre !

Des pas qui avancent tous seuls... Que se passe t'il ?
Graphismes
8.5/10

Très sombres comme l'histoire qu'ils content, les graphismes sont très détaillés malgré une certaine rigidité globale. On se plait tout de même dans les couloirs de cet asile, bien que l'ambiance ne fasse pas véritablement peur...

Bande-son
8/10

Une musique qui tente de mettre une certaine pression, voir une oppression, autour de votre jeu, et qui y arrive assez bien malgré une certaine répétitivité.

Jouabilité
8/10

Le système de point & click est ici bien maîtrisé, que ce soit pour vos déplacements dans les différents lieux de l'intrigue, les énigmes ou les phases de recherche d'objets. Le tout est très simple à prendre en main.

Durée de vie
5/10

Il nous aura fallu 1h54 pour terminer Medford Asylum : Enquête paranormale ce qui reste vraiment court, avec une fin un peu tiré par les cheveux... Surtout que la difficulté reste minimaliste. On attendait plus, et surtout plus effrayant !

Conclusion

Medford Asylum : Enquête paranormale reste un jeu plaisant dans le genre recherche d'objets cachés, même si l'ambiance reste assez entendu d'avance, sans grosse frayeur. Dommage que la difficulté soit si minimaliste et que la durée de vie encore plus...