Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
OVIVO
9/10

OVIVO sur iOS (iPhone / iPad)

Développeur : Alex Vilassak
Télécharger sur l'iTunes AppStore
0.49 €

Test de OVIVO

Plateforme et apesanteur en noir et blanc !

Olivier Par Olivier - Test jeu iOS (iPhone / iPad) publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
OVIVO (copie d'écran 1 sur iPhone / iPad)

Il n'est nul besoin d'avoir un débordement de couleurs vives et de graphismes de fou pour faire un bon jeu... et ça, bon nombre de studio l'a compris. Souvent, les titres bi-chromatiques en noir et blanc sont plutôt orientés puzzle-game, et il est assez rare d'en trouver dans le monde des jeux de plateforme utilisant plus souvent le pixel-art ou des graphismes plus poussés. Pourtant, c'est le pari du développeur indépendant Alex Vilassak, qui tente de mettre au service cette dualité colorimétrique au profit du gameplay et des mécaniques de son jeu. Après un succès mesuré sur Steam, il étant temps que OVIVO franchisse le pas du tactile, avec une philosophie qui lui sied parfaitement bien... il est donc temps pour nous de vérifier que tous les espoirs mis dans ce jeu en version tactile seront aussi éclatants que le potentiel pour faire sortir ce titre de l'ombre.

Ce qui frappe tout de suite, dès le premier lancement du jeu, c'est donc cette sobriété, cette simplicité, mais également ce souci du détail et cette précision voulue pour satisfaire tout type de joueur sur iPhone et iPad. OVIVO vous demandera ainsi de choisir entre trois modes de contrôles : les boutons, les glissés ou le système gyroscopique. Sachez que les trois sont parfaitement équilibrés, avec une réponse tout aussi efficace et une fluidité de mouvement très fine, ce qui permet à chaque joueur de choisir selon ses habitudes. Bien évidement, vous pourrez changer de type de contrôle en cours de route. Ce système permet donc de déplacer l'espèce de petite orbe noire qui se créera au départ d'un niveau, qu'il faudra déplacer dans les environnements plus somptueux les uns que les autres, tout en jouant sur un principe plutôt simple : l'apesanteur.

OVIVO (copie d'écran 7 sur iPhone / iPad)

Grâce à cette dualité de couleur créant des univers assez fabuleux, vous pourrez évoluer en changeant de côté, passant du côté obscur au côté lumineux en appuyant sur la partie droite de l'écran de votre iPhone ou iPad. Ceci permet d'une part de pouvoir avancer en jouant sur les dénivelés du décor, car votre orbe ne peut pas sauter, mais aussi de se laisser tomber vers d'autres plateformes, jouant sur la gravité tout en la modifiant pour pouvoir avancer... Ce système de jeu n'est pas révolutionnaire, certes, mais OVIVO arrive à le transcender grâce à une réalisation d'une précision presque chirurgicale. Mais heureusement, votre avancée dans le jeu ne consistera pas uniquement à passer d'une plateforme à une autre, ce qui serait bien trop fastidieux à la longue, le jeu propose des évolutions dans son architecture et sa philosophie pour éviter une redondance inopportune.

Tout au long des 10 niveaux du jeu, découpés à chaque fois en 3 étapes distinctes, mais pourtant intimement liées, vous devrez rallier une arrivée symbolisée par une sorte de fourmillement de bulles. Cependant, si au tout départ il vous suffira presque de vous laisser guider, plus vous avancerez dans OVIVO et plus vous devrez réfléchir pour passer certaines zones, soit parce qu'elles seront gardées par des monstres voulant vous manger, et donc où il faudra être rapide et précis pour vous enfuir, soit parce qu'elles demanderont une certaine technique pour être passées... il vous faudra ainsi la comprendre, l'assimiler, et la réaliser. La plupart du temps, cela reste assez compréhensible et intuitif, avec la nécessité de jouer avec les passages d'un côté ou de l'autre de la couleur pour accentuer l'inertie de votre avatar et le faire sauter quasiment... mais parfois ce sera un peu plus lourd et complexe, comme le passage avec les méduses un peu moins abouti.

OVIVO (copie d'écran 14 sur iPhone / iPad)

Lorsque vous arpenterez les 30 étapes du jeu, vous devrez récolter différentes petites boules de couleur, symbolisant votre chemin dans ce dédale sans queue ni tête au départ, mais également une sorte d’œuf bonus permettant d'activer un dessin dans le menu de sélection des niveaux d'OVIVO. Ce dernier est d'ailleurs vraiment bien étudié, avec une sorte de boucle infinie qui prend forme sous vos yeux, se dessinant avec une sobriété magnifique. Mais c'est surtout lorsque vous terminerez un chapitre complet que vous pourrez découvrir comment les 3 étapes s'articulent ensemble pour former un dessin assez magnifique, puis zoomer dessus en pinçant sur l'écran de votre iPhone ou iPad afin d'en voir les multiples détails. Ceci aura principalement un but contemplatif, mais également la possibilité d'observer pour trouver éventuellement les boules ou bonus non récoltés, et ainsi repartir les chercher en sachant un peu mieux comment opérer.

La grande force d'OVIVO réside donc dans l'utilisation de la sobriété pour en faire un allier puissant sur le gameplay, tout en ajoutant de nombreuses surprises (le passage de navigation dans une fleur est particulièrement abouti), et c'est ce qui en fait un jeu véritablement génial et efficace. On ne pourra que regretter qu'il n'y ai que 10 chapitres pour le moment, mais ce jeu est tellement rafraîchissant et prenant qu'il risque de vous séduire immédiatement, sans grosse difficulté globale, malgré quelques passages plus cossus... mais tout type de joueur pourra s'y attarder... et devrait d'ailleurs le faire ! Un jeu en noir et blanc très coloré pour autant dans son esprit, un jeu de plateforme pas comme les autres, alors laissez vous tenter !

OVIVO (copie d'écran 20 sur iPhone / iPad)
Graphismes
9/10

Un sobriété de façade avec des graphismes uniquement en noir et blanc, mais qui, grâce à une construction et imbrication extrêmement recherchée, arrivent à proposer une globalité vraiment bluffante. Tout a été étudié dans les moindres détails, avec un menu tout aussi simpliste et efficace, une navigation dans les menus très originale, le tout bercé par des animations et une évolution des flux dans les passages de pesanteurs assez impressionnantes !

Bande-son
9/10

Grâce à une sonorité douce qui varie suivant les différents niveaux, et des bruitages qui s'y intègrent de façon immersive, vous vous plairez à jouer à OVIVO avec le son activé. Ce dernier apporte un peu plus d'intérêt à un ensemble magnifiquement réalisé !

Jouabilité
9.5/10

Trois modes de contrôles disponibles : des boutons gauche / droite, un glissé dans une des directions ou le système gyroscopique, tous les trois aussi bien équilibrés les uns que les autres, permettant de jouer de façon intuitive s'adaptant à tout type de joueur ! En appuyant sur le côté droit de l'écran, vous passerez du noir au blanc, et inversement. Le tout est précis, fluide et tellement efficace, que la maniabilité en devient pratiquement parfaite pour ce type de jeu, malgré parfois quelques légers loupés très rares.

Durée de vie
8/10

Avec 10 niveaux, découpés à chaque fois en 3 étapes, où vous devrez trouver un élément bonus et différentes orbes, dont le nombre varie suivant les niveaux, vous aurez de quoi vous occuper, surtout que la difficulté grandira au fur et à mesure. Si vous loupez un élément, vous pourrez refaire une étape indépendamment des autres, avec déjà les objets collectés de retiré, mais surtout profiter du level-design assez extraordinaire. Malgré tout, l'ensemble reste assez court... mais intense !

Conclusion

Grâce à une réalisation impressionnante de sobriété, de fluidité et d'efficacité, OVIVO est une petite pépite rafraîchissante qui arrive à merveilleusement jouer avec la simplicité de ses mécaniques en se renouvelant sans cesse pendant les 30 étapes le composant. Bien qu'un peu court, il est clair que ce jeu développé par Alex Vilassak satisfera les fans de jeu de plateforme original, jouant sur l'apesanteur et l’interaction des flux. L'ajout régulier d'éléments et le level-design parfaitement ciselé risquent même de vous divertir rien qu'en regardant les nombreux détails ci et là... Impressionnant !