Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Steamburg
6/10

Steamburg sur iOS (iPhone / iPad)

Éditeur : Anuman Interactive      Développeur : Telehorse
Télécharger sur l'iTunes AppStore
5.49 €

Test de Steamburg

Point, Steampoint... et click parfois !

Olivier Par Olivier - Test jeu iOS (iPhone / iPad) publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Steamburg (copie d'écran 1 sur iPhone / iPad)

Cela faisait quelques temps que l'éditeur français Microids n'avait pas fait incursion dans le mondes des jeux sur iPhone et iPad. Très prolixe il y a 3 ou 4 ans, les titres publiés sont maintenant bien plus rares. Malgré tout, et comme ce sont souvent des jeux de qualité, il est toujours intéressant de se pencher dessus et voir si le glissé de l'écran tactile est toujours efficace. Développé par le studio Telehorse, c'est un jeu assez étrange et prometteur sur le papier qui nous intéresse aujourd'hui, avec des visuels qui piquent la curiosité et une ambiance steampunk très esthétique, nous donnant envie de nous plonger dans les méandres de ce monde dévasté. Il vous faudra sauver la ville éponyme du jeu, Steamburg, dans 32 niveaux et une simili aventure scriptée, ressemblant presque à un jeu de point & click, même s'il est bien plus proche d'un jeu de puzzle au final.

Pour dégrossir quelque peu l'histoire, vous incarnez ici le professeur Vincent Moore, un disciple de Tesla. Tout au long des niveaux qui vont s'enchainer, il vous faudra lutter contre une invasion de robots dans cette ville de Steamburg. Pour ce faire, vous devrez maîtriser les inventions de Vincent qui s'ajouteront au fur et à mesure pour quelque peu diversifier le gameplay vous demandant de piéger les robots en les faisant exploser dès lors où ils s'approcheront trop prêt des grosses boules électriques, chargées au maximum... et vous devrez même tenter de secourir votre dulcinée ! Grâce à quelques bribes disséminées avant les niveaux lors de discussion à la radio, mais aussi lors de votre exploration de quelques lieux (l'observatoire, les bunkers, etc...), vous récolterez des indices et des informations sur les faits se déroulant ici.

Steamburg (copie d'écran 4 sur iPhone / iPad)

En terme de jeu, chaque niveau se présente comme un lieu unique visible sur l'ensemble de l'écran. D'ailleurs, conseil au passage, préférez grandement jouer sur un iPad plutôt qu'un iPhone ou la lisibilité est très réduite. C'est d'ailleurs un point négatif du jeu, qui est d'une part très lent dans les déplacements à l'esprit point & click, mais surtout avec des éléments aériens (nuages, ballons, zeppelins, etc) qui passeront régulièrement devant l'action, vous empêchant de bien voir ce qu'il se passe. Il vous faudra parfois patienter le temps que la vue globale se dégage, en espérant que les robots ne vous pourchassent pas en même temps. Dans les 32 niveaux de Steamburg, vous devrez donc éliminer les robots, mais pour les déplacer, il faudra soit qu'ils vous suivent, soit les diriger avec des bombes électromagnétiques qui les attirent, mais que vous avez en quantité limitée.

Il vous faut bien souvent réfléchir à comment déplacer Vincent, analyser la scène avant de partir tête baissée, surtout que dès lors où un robot vous croisera, il vous brulera de milles feux... dans un bruitage assez catastrophique en terme de qualité, et très redondant également, ce qui n'incite pas à continuer. Si graphiquement Steamburg est très sombre, avec quelques détails assez sympathiques dans la globalité, la sonorité n'est clairement pas du même acabit. Peu importe à la rigueur, même si cela pénalise l'intérêt global. Même esthétiquement certains choix ne sont pas forcément opportun, et l'esprit steampunk qui berce cette aventure est bien souvent pénalisé par la rigidité de jeu et la lourdeur du gameplay, sans oublié comme indique plus haut les éléments bloquants pour la visibilité.

Steamburg (copie d'écran 8 sur iPhone / iPad)

Sur l'écran de votre iPhone ou iPad, il vous suffira donc de toucher un lieu pour que Vincent s'y rende. Attention, le pathfinding n'est pas toujours bien calibré, et il fera parfois un tour bien plus grand que ce que vous auriez espéré. Il est donc plus judicieux de faire des courts déplacements que de longs trajets, surtout pour jauger des robots se trouvant dans ces lieux. Dès lors où ils vous verront, il vous prendront en chasse. Deux solutions s'offrent à vous : soit vous essayez de les semer, même s'ils marchent à la même vitesse que vous, mais que vous pouvez jouer avec les tours et détours dans les immeubles pour qu'ils ne vous voient plus ; l'autre possibilité est de lancer une bombe, pour qu'ils soient attirés par celles-ci, vous lâchant du regard. Il faudra donc appuyer sur l'écran, diriger, et relâcher pour lancer, ce qui est assez bien équilibré sur écran tactile.

La difficulté n'est globalement pas insurmontable, même si vous essuierez quelques échecs afin de bien comprendre les mécaniques d'ouverture, les déplacements de robots, comment et où ils vous visualisent dans leur objectif. Il vous faudra ainsi recommencer le niveau. Seulement, même si les lieux changent, et que vous aurez l'objectif complémentaire de récupérer les 3 orbes lumineuses à chaque fois, il s'avère que Steamburg reste redondant sur le long terme. Il y a de bonnes idées, mais la réalisation souffre de trop grandes lourdeurs, et d'une imprécision chronique dans vos déplacements, sans compter une visibilité délicate pour savoir où votre personnage se place dans cette vue de trois quarts. Si vous aimez cependant l'ambiance et l'esprit steampunk, mais surtout les puzzles, alors vous pourrez tout de même trouver de quoi apprécier ce jeu.

Steamburg (copie d'écran 12 sur iPhone / iPad)
Conclusion

Avec de bonnes idées, mais également des difficultés inhérentes à la réalisation, et une certaine répétitivité dans l'action et les niveaux, Steamburg souffle le chaud et le froid. Il faut véritablement apprécier l'ambiance steampunk et les jeux de réflexion pour jouer à ce titre créé par le studio Telehorse et publié par l'éditeur français Microids, avec quelques bonnes phases qui pourront tout de même vous permettre de mettre à mal votre réflexion grâce à de bons défis tactiques. Dommage tout de même que la technicité ne soit pas au rendez-vous... peut être dans une future mise à jour ?