Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Baldur's Gate II: Enhanced Edition
8.5/10

Baldur's Gate II: Enhanced Edition sur Android

Éditeur : Overhaul Games      Développeur : Beamdog
Télécharger sur le Google Play Store
10.99 €

Test de Baldur's Gate II: Enhanced Edition

Retour sur la mythique suite de Baldur's Gate !

Olivier Par Olivier - Test jeu Android publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Baldur's Gate II: Enhanced Edition (copie d'écran 1 sur Android)

Après avoir testé Baldur's Gate Enhanced Edition, mais surtout après avoir replongé dans l'univers de la franchise créé par Bioware avec l'excellente extension Siege of Dragonspear disponible maintenant sur mobiles et tablettes Android, il était difficile de ne pas se replonger dans le second opus débarqué en 2000. C'est en 2014 que Beamdog a publié cette version Enhanced Edition sur appareils tactiles Android, avec une version de Baldur's Gate II: EE disponible sur tablette, mais également sur appareils plus petits de type smartphone... même si, il faut l'avouer, il est bien délicat de jouer sur un petit écran du fait de la complexité de l'interface de ce portage tactile, et que l'expérience de jeu n'est véritablement intéressante que sur grand écran. Bref, nous voulions replonger dans Baldur's Gate II: Shadows of Amn, l'un des monuments des jeux de rôle de type Donjons et Dragons, devenu mythique depuis. Partons donc pour la cité d'Athkatla voir si le jeu a bien vieilli ou si le mage Irenicus aura eu raison de vous !

Bien évidement, ce titre est le second épisode de la série Baldur's Gate, et même le troisième si on considère l'extension Siege of Dragonspear qui fait le lient entre le premier opus et Baldur's Gate II: EE, il est donc important de rappeler, même si cela reste logique, qu'il vaut mieux avoir joué à Baldur's Gate Enhanced Edition précédemment pour bien comprendre les mécaniques et le scénario. D'ailleurs, dès l'introduction de cet opus, vous serez enfermé dans une sorte de cage à oiseau, torturé par un magicien, dont les premiers mots sont " Ah, l'enfant de Bhaal est réveillé... ". Forcément, si vous jouez sans connaitre l'historique de la franchise, vous ne comprendrez pas qui vous êtes, et pourquoi il dit ceci avant de vous lancer quelques sorts pour vous faire souffrir, sans vous faire mourir... C'est d'ailleurs une grande hérésie de croire qu'il est possible de jouer à ce jeu sans avoir connu le premier opus, surtout qu'ici vous débuterez déjà avec des personnages aillant quelques compétences que vous aurez chèrement acquis précédemment.

Baldur's Gate II: Enhanced Edition (copie d'écran 3 sur Android)

Votre toute première mission lorsque vous allez créer votre partie de la campagne principale Shadows of Amn, mais également pour les extensions Throne of Bhaal et The Black Pits II: Gladiators of Thay disponibles dès le départ, sera de configurer votre personnage. Il est assez compliqué pour un profane de se lancer à l'aveuglette là dedans, surtout que dans Baldur's Gate II: EE la configuration et les possibilités sont complètes, complexes et très nombreuses. Cela ira ainsi de la classe, du genre, des compétences, de la voix, de l'apparence, jusqu'aux aptitudes en combat, de façon véritablement poussée, mais qui n’effrayera certainement pas les habitués des RPG classiques de l'univers Dungeons & Dragons. Ce qu'il y a de très intéressant dans ce jeu, pour ceux qui ont déjà terminé le premier épisode (ou pas), c'est de pouvoir importer son personnage à partir d'une sauvegarde, permettant de bénéficier d'ores et déjà de toute la configuration pré-établie, mais surtout des pouvoirs et aptitudes engrangées au gré du sang coulé précédemment !

Dès lors où ce sera fait (et cela permet de créer différentes stratégies avec les différents slots de sauvegarde disponibles), votre aventure débutera, avec pour première mission de vous échapper du lieu où vous êtes enfermé. Mais attention, vous n'aurez pas de tutoriel pour vous expliquer comment manipuler l'interface, même si une aide sommaire reste disponible pour les néophytes. Encore une fois, comme l'interface est en tout point identique à celle de Baldur's Gate Enhanced Edition, ce qui permet de ne pas être déstabilisé par la profondeur et la complexité des contrôles, mais surtout de l'interface très fournie qui risque d'en effrayer plus d'un, que ce soit dans le jeu en tant que tel, mais également dans les options et personnalisations des différents éléments de votre personnage. Si par contre vous avez déjà joué aux autres titres du studio, vous retrouverez très rapidement vos habitudes, et pourrez vite profiter de Baldur's Gate II: EE pour vous amuser. Mais, comme pour ces prédécesseurs, il est véritablement conseillé de jouer à ce jeu sur une tablette, l'interface étant assez compliqué à manipuler sur mobile, bien que ce soit faisable.

Baldur's Gate II: Enhanced Edition (copie d'écran 6 sur Android)

Si au départ vous serez enfermé dans un lieu assez restreint, vous parviendrez rapidement à vous échapper, ce qui permettra de débuter réellement l'aventure dans des lieux bien plus vastes. Il vous faudra les parcourir, réussir diverses quêtes pour progresser, mais faire attention à ne pas partir tête baissée sur la quête principale, en faisant attention de bien observer et fouiller, à la recherche de divers détails ci et là. Grâce à ceci, vous pourrez récupérer des objets plus efficaces dans votre inventaire, qu'il sera important de bien gérer, mais également de progresser dans les aptitudes et compétences, les apprentissages de la magie, etc... Il est nécessaire dans Baldur's Gate II: EE de gagner de l'expérience pour ne pas se retrouver face à un ennemi insurmontable du fait d'un mauvais leveling. Bien entendu, cela dépendra forcément de la difficulté que vous choisirez lors de la création de votre partie, avec la possibilité pour les débutants de prendre la difficulté la plus basse, évitant ainsi les morts de vos héros. Cela réduit fortement l'intérêt du jeu, mais permet également de ne pas être frustré par une complexité trop importante, bien que si vous soyez débutant dans les RPG, ce titre n'est pas réellement fait pour vous, et risque de vous dégoûter plus qu'autre chose.

Si Baldur's Gate II: EE n'a pas perdu de sa superbe, avec des graphismes améliorés sur ce portage pour mobile et tablette Android, il n'en reste pas moins que le poids des années en fait un titre très old-school. Si sur petit écran la jouabilité reste délicate, que ce soit pour la précision de déplacement des 6 personnages au maximum, ou encore dans la gestion des dialogues, l'ajout pour ce portage d'un système de zoom permet de bien équilibrer la jouabilité, bien qu'une perte qualitative en esthétique soit à déplorer avec des visuels qui deviennent pixelisés de façon assez moche. La sonorité par contre est de toute beauté, avec quelques musiques qui rappelleront des heures difficiles mais jouissives à beaucoup de joueurs, et des bruitages ou doublages (en anglais) de bonne qualité bien que l'on puisse entendre par moment certains souffles auditifs, principalement du fait des enregistrements de l'époque, mais aussi de la compression pour cette version tactile. En tout cas, vous pourrez partir plus plus de 60 heures dans la campagne principale si vous allez à l'essentiel, quasiment une centaine en découvrant les environnements, et profitant d'un scénario général d'une trépidante efficacité.

Baldur's Gate II: Enhanced Edition (copie d'écran 9 sur Android)

Si l'on excepte les difficultés de prise en main, même si moins sur tablette, Baldur's Gate II: EE n'en a pas perdu de sa superbe et est un excellent investissement pour tout joueur de RPG à l'ancienne. Mais, il faut le préciser, alors que dans la version d'origine l'ensemble des dialogues et textes étaient disponibles en version française, celle-ci a mystérieusement disparue dans cette version sur écran tactile, ce qui nécessitera un niveau correct en anglais tout de même pour bien comprendre l'intrigue et ce que vous devez faire. Pour être encore un peu plus complet, il est à noter que des achats intégrés sont disponibles, bien entendu facultatifs, permettant de débloquer des héros complémentaires, et donc des quêtes supplémentaires. L'ensemble est totalement jouable sans dépenser de l'argent en supplément, tout comme les extensions permettant de prolonger encore un petit peu le plaisir dans les contrées difficiles, intenses, délicates... et très difficiles de Shadows of Amn.

C'est certainement l'un des meilleur jeu de RPG existant, mais il est primordial, et obligatoire, de connaitre d'une part l'univers du jeu, de la franchise et de la complexité générale pour s'y attarder, sinon, vous trépasserez bien vite dans la cité d'Athkatla... et personne ne vous sauvera ! Baldur's Gate II: EE est à réserver aux connaisseurs, qui sauront apprécier cet opus, et qui passeront outre certains désagréments de maniabilité pour pouvoir profiter de cette fabuleuse expérience.

Baldur's Gate II: Enhanced Edition (copie d'écran 12 sur Android)
Graphismes
8.5/10

Avec des visuels datant de 2000, forcément, il vous faudra apprécier l'esprit old-school, mais qui sied grandement à l'esprit du jeu ! Dommage que l'interface ne soit pas réellement optimisée pour smartphone, surtout pour ceux n'étant pas de type 16/9ème au niveau de l'écran. Malgré le fait que les graphismes soient très sombres, l'ensemble conserve toujours son aura et sa beauté... même en zoomant, même si la qualité en sera nettement impactée !

Bande-son
9/10

L'esprit médiéval-fantastique et les mélodies sombres de ce second opus de la série Baldur's Gate sont toujours magnifiques, permettant de se plonger avec délicatesse et bonheur dans cette quête tellement difficile... Les différents bruitages sont quelque peu étouffés par moment, mais conservent l'esprit rétro, et les doublages du jeu d'origine, pour le plus grand bonheur des joueurs de RPG à l'ancienne !

Jouabilité
7/10

Forcément, l'interface riche et fournie créé au préalable pour un PC est difficilement exploitable sur un téléphone... privilégiez plutôt une tablette, si possible de grande taille, pour profiter d'une expérience de jeu optimale, surtout que l'interface ne possède pas les quelques améliorations ajoutées dans Siege of Dragonspear... Quelques imprécisions lors de la sélection d'objet ou de personnage sont parfois à déplorer, quelques ralentissements du jeu aussi... mais l'ensemble reste jouable tout de même, surtout avec le zoom !

Durée de vie
10/10

Avec plus de 60 heures de jeu pour terminer la campagne principale Shadows of Amn et les très nombreuses possibilités de personnalisation de votre personnage, mais également la possibilité de se lancer dans les quêtes secondaires Throne of Bhaal et The Black Pits II: Gladiators of Thay, vous aurez de quoi jouer de très nombreuses heures en vous délectant de cet univers magistral, ce grand classique des RPG.

Conclusion

S'il est clair que Baldur's Gate II: EE n'a absolument pas perdu de sa superbe malgré le poids des années, et que l'aventure est toujours aussi prenante et mythique, ce portage tactile développé par le studio Beamdog reste délicat et complexe à manipuler, comme les autres opus d'ailleurs, mais encore plus depuis l'arrivée dernière de Siege of Dragonspear et de ses quelques bonnes optimisations dans le gameplay et la maniabilité. Mais attention, ce second opus n'est pas disponible en français, bien qu'à l'origine se le soit, et ce titre est très difficile pour les néophytes... mais aussi tellement génial que c'en est un incontournable des jeux de type RPG, un grand classique qui est devenu mythique ! Prêt à voyager à nouveau dans Baldur's Gate II: Shadows of Amn ?