Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Dead Synchronicity: TCT
8/10

Dead Synchronicity: TCT sur Android

Éditeur : Daedalic Entertainment
Télécharger sur le Google Play Store
2.99 €
Bon plan disponible : 2.99 € au lieu de 4.99 €

Test de Dead Synchronicity: TCT

Aventure post-apocalyptique mature et... glauque !

Olivier Par Olivier - Test jeu Android publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Un lien si étrange... Que s'est il passé ?

L'éditeur Daedelic n'en est pas à son premier jeu de point & click, avec pas mal d'excellents titres dans son catalogue, que ce soit dans une ambiance humoristique ou plus adulte dans sa façon de traiter les faits. Mais cette fois ci, c'est un titre très mature, glauque et détaché dans sa façon de dépeindre cet univers apocalyptique de l'après notre civilisation moderne, développé par Fictiorama Studios, et même si le style reste tranchant et acerbe, il n'en reste pas moins plaisant. Mais autant vous le dire tout de suite, il veut mieux être averti et avoir le cœur accroché pour jouer à Dead Synchronicity, non pas par la violence des images, même si certaines peuvent l'être, mais par sa façon d'exploiter la misère et la décrépitude d'une civilisation, exploitant l'esprit malsain de l'humanité, de façon presque terrifiante parfois.

Vous incarnez ici un dénommé Michael s'éveillant dans une caravane servant de lieu de vie à un couple et son fils malade, en plein dans une sorte de camp de concentration. Il a été recueilli pratiquement mort et ne se souvient plus de rien, ni de son passé, ni de cette fameuse Grande Vague, série d’événements catastrophiques ayant mis à mal la civilisation actuelle et ses conforts, éradiquant les systèmes de communication, l'électricité et l'eau potable. Par la même, une sorte de maladie très étrange ravage les populations, les transformants en déliquescents souffrant de transes prémonitoires... et c'est à cause de ceci que le camp de réfugiés c'est transformé en cette prison où les nettoyeurs viennent faire le ménage de ces malades ! Dead Synchronicity pose donc les questions d'un avenir catastrophique où une sorte de pouvoir despotique à pris le commandement pour régir et ordonné un temps soit peu l'avenir de la population, le transformant en système dictatorial au bénéfice du bien être... De quoi réfléchir sur les choix et les interactions provoquant une société faite de misère, de roublardise et de cruauté !

Le fruit de vos pensées...

Heureusement, Dead Synchronicity reste très classique dans ses mécaniques et son système d'alternance puzzle / scénario, avec même une plutôt bonne intégration et interaction de ces deux ensembles. Les habitués du genre trouveront facilement leurs marques ici, et retrouveront les classiques inventaire ou zones avec lesquels interagir en appuyant sur le bouton en bas à droite de l'écran, tout comme les phases de questionnements et de dialogues des très nombreux protagonistes rencontrés au cours de votre aventure. Ceci permet de se concentrer au maximum sur l'histoire qui se déroule face à vous, tranchante à souhait comme la réalisation artistique à la fois détaché et acéré, même si la sonorité reste parfois très moyenne et peu équilibré avec l'ensemble, tout comme certains dialogues ou bruitages. Il est cependant à noter que l'ensemble des dialogues seront sous-titrés en français pour une meilleure compréhension de chacun. Tout ceci permet de véritablement s'immerger sans pour autant s'identifier à ce futur apocalyptique, de passer par des moments de tortures physiques ou psychologiques sans pour autant s'en effrayer, de visiter ce fameux Suicide Park, mais de tout de même réfléchir à la condition de l'humanité et de son avenir.

Dead Synchronicity reste donc très classique et linéaire dans l'ensemble, mais plutôt audacieux dans sa présentation et son scénario. L'atmosphère assez glauque et étrange vous procurera à la fois de la gène, de la compassion et de l’horreur, et c'est pour cette raison que ce point & click reste difficile d'accès, préconisé pour des joueurs matures n'ayant pas peur de réfléchir plus loin que ce très bon jeu et cette surprenante aventure.

Au moins, le message est clair ! Mais il va falloir sortir tout de même...
Graphismes
8.5/10

Le coup de crayon acerbe et acéré de Dead Synchronicity prolonge un peu plus l'esprit totalement glauque et despotique de cet univers apocalyptique emprunt à la tyrannie. Les graphismes ne sont pas violent en soit, même s'ils n'hésitent pas à vous montrer la violence de ce monde futuriste dévasté, avec pas mal de brio et de précision dans son ignominie graphique, toujours de façon froide et détachée.

Bande-son
6/10

Par certains moments, une musique douce et calme accompagne l'aventure, et par d'autre une sonorité plus rock avec des guitares puissantes, sans trop savoir pourquoi, jouant en défaveur de la qualité du jeu. Les doublages en anglais sont dans l'ensemble de bonne qualité, même si certains bruitages laissent à désirer (le clochard qui crache par exemple).

Jouabilité
8/10

Il n'y a pas de grosse révolution pour ce point & click sur tablette Android, avec un système d'inventaire assez facile à utiliser, un bouton pour observer les zones avec lesquels interagir et des sortes de menus contextuels pour choisir l'action à opérer. Le tout est sobre et précis, mais on regrette que l'image ne prenne pas tout l'écran pour plus de confort.

Durée de vie
7.5/10

Comptez environ 5 bonnes heures pour venir à bout de Dead Synchronicity, ce qui reste correct mais sans plus. Les puzzles bien intégrés au scénario, avec une difficulté assez faible, permettent de passer un très bon moment, malgré une fin quelque peu abrupte, et surtout malgré cet univers qui perd son âme sous vos yeux...

Conclusion

L'ambiance de Dead Synchronicity est à la fois distante et très proche de vous pour vous laisser regarder ce monde en pleine déliquescence, tout en vous faisant vous poser des questions sur l'avenir et le futur d'un avenir incertain de notre civilisation. L'avenir dépeint par Daedelic n'est pas réjouissant, mais les amoureux de point & click quelque peu mature apprécieront ce ton glauque et tranchant, sombre et désabusé, violent et totalement malsain. Une belle perle à ne pas mettre dans toutes les mains cependant !