Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Death Coming
8.5/10

Death Coming sur Android

Développeur : NEXT Studio
Télécharger sur le Google Play Store
Gratuit

Test de Death Coming

La mort frappe accidentellement... ou pas !

Olivier Par Olivier - Test jeu Android publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Death Coming (copie d'écran 1 sur Android)

Voilà un jeu bien étrange, mettant en scène La Mort... oui, vous avez, la grande Faucheuse, le symbole de la fin de vie, comme on l'a vu bien souvent dans les films ou les séries... D'ailleurs, en parlant de film, ce n'est pas la seule analogie que l'on peut effectuer avec Death Coming, ce jeu de réflexion quelque peu iconoclaste qui nous fait passer le temps... mort. Car oui, on pourrait fortement comparer la philosophie et l'esprit insufflé par NEXT Studio avec le film (ou la série de film) Destination Finale. Vous savez bien, la mort qui revient se venger parce que vous lui avez échappé ! Et bien là c'est exactement la même chose, à ceci prêt que vous êtes mort, vous aussi, et que cette dernière va vous prendre sous ses ailes ténébreuses pour vous utiliser comme main du destin, et faire en sorte de tuer accidentellement le plus de personne possible ! Et ben, tout un programme, non ? Alors prenez votre place au funérarium... mais ne vous inquiétez pas, on rigolera bien pendant la crémation !

Comme expliqué plus haut, vous êtes donc mort. Dès lors où vous lancerez une partie, vous serez accueilli par La Mort en personne, vous expliquant qu'elle adore jouer avec les environnements en poussant quelque peu les choses pour que des accidents bêtes fassent en sorte que divers personnages meurent subitement dans d'atroces souffrances... mais, vous êtes mort, vous ? Ne serait-ce pas elle qui vous aurait accidentellement tué ? Vous ne le savez pas, vous avez perdu la mémoire, mais la seule façon de le savoir réside dans la résolution des 6 chapitres (voir plus) de Death Coming, qui plus est avec à chaque fois la mort de 3 personnes particulières dans ces niveaux, ce qui ne sera pas compliqué au départ, mais qui se corsera dès lors où vous avancerez, car il vous faudra réfléchir et planifier, analyser les lieux, vous les approprier, et réaliser les bonnes interactions pour tuer sournoisement ! Car oui, toutes ces personnes ne s'y attendent bizarrement pas, malgré les trépas qui pullulent sous vos doigts...

Death Coming (copie d'écran 10 sur Android)

Comme vous n'avez pas le droit d’interagir directement avec les personnes, vous ne pouvez que manipuler l'environnement de ces derniers pour arriver à vos fins. Au départ, un tutoriel très court, et bourré d'humour noir pour faire passer le principe quelque peu limite et non conventionnel des mécaniques de Death Coming, vous apprendra à détecter les éléments dangereux, et surtout à les utiliser à bon escient. Les actions à effectuer son assez simple à manipuler, et merveilleusement bien adaptée à un écran de mobiles ou tablettes Android : en appuyant sur un élément, s'il commence à bouger et qu'un halo rouge se dessine autour, il ne vous reste qu'à appuyer à nouveau dessus pour déclencher l'accident, au bon moment, dès lors où une ou plusieurs personnes se trouvent dans la zone de dégât, souvent symbolisée en rouge. Au départ, vous devrez appuyer sur un climatiseur tenu par un fil (on se demande comment il peut fonctionner d'ailleurs), et un simple pot de fleur sur un balcon... Voilà, vous avez fait vos premiers décès, vous êtes fin prêt à commencer.

Les 6 chapitres composant Death Coming sont variés, utilisant à chaque fois un environnement différent, proposant énormément de clins d’œil et de détails assez hilarants, et beaucoup de richesse dans la juxtaposition des différentes zones. Seulement, et heureusement, le jeu ne se résume pas uniquement à chercher les éléments dangereux et les utiliser, même si c'est le cas au premier chapitre. Lors du second, une nouvelle mécanique interviendra, avec des éléments accidentogènes qui ne seront utilisables que dans certaines circonstances, après le déblocage de la situation, et donc se coloreront en vert. Il se peut qu'il faille éliminer quelqu'un en particulier pour pouvoir utiliser cet élément, ou alors avoir effectué une action en particulier, voir même plusieurs dans un certain enchaînement, comme par exemple dans le chapitre 5 qui est celui qui utilise le plus ce principe, par exemple pour sauver KongZilla, ou en tout cas le libérer... afin qu'il devienne une arme de destruction massive plutôt efficace, et en même temps assez marrante, il faut le dire.

Death Coming (copie d'écran 21 sur Android)

Dès le chapitre quatre de Death Coming, une nouvelle interaction sera à prendre en compte : les événements liés au climat, les modifications de l'environnement du fait de la météorologie changeante. Si dans ce chapitre vous passerez d'un environnement normal à un environnement enneigé, sans possibilité de revenir en arrière, dans le chapitre 5 il y aura une alternance entre le soleil, le vent et la pluie, avec des événements qui ne seront disponibles que dans une de ces situations. D'ailleurs, il faudra parfois effectuer une action dans une situation, pour en débloquer une autre dans l'autre, ce qui vous sera indiqué dans des infos bulles dès lors où l'action ne sera pas possible. Mais parfois, lorsque vous appuierez sur un élément, vous n'aurez ni un halo rouge, ni un halo vert, mais un gris. En effet, si vous utilisez trop souvent le même piège pour tuer plusieurs personnes, celui-ci sera désactivé, ceci pour que votre créativité soit un peu plus florissante ! Il faut bien jouer de réflexion pour amuser la mort, surtout que parfois les situations seront cocasses et vous feront bien souvent sourire.

Pour diversifier le gameplay, outre les mécaniques environnementales, vous aurez également deux zones bonus, ressemblant plus à un shooter d'ange pour la première, et un casse-tête pour le second, où vous devrez marquer le plus de points possibles. Ces deux zones n'apportent que peu d'intérêt au jeu, mais cela permet de s'amuser de façon encore plus sadique ! Mais l'intérêt réel de Death Coming réside dans la réussite des 6 chapitres, dont le dernier est assez génial et complexe à la fois, dans une version d'Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal bien plus abouti que le film... Dans chaque chapitre, pour débloquer le suivant, vous devrez éliminer un minimum de personnes, dont le nombre s'affichera en haut de l'écran sur la coupe de bronze. Pour prolonger le défi et l'intérêt du jeu, obtenir le niveau argent, ou encore plus or, sera bien plus complexe et vous demandera une bonne dose de réflexion tout au long de la mise en place de vos pièges. Quelques événements supplémentaires seront à débloquer (faire décoller le missile du niveau 2, faire exploser le train du niveau 4, etc...), mais il faudra surtout éliminer les 3 cibles principales à chaque acte, ce qui vous permettra de comprendre ce qui s'est passé dans votre mort... ou pas d'ailleurs.

Death Coming (copie d'écran 31 sur Android)

En soit, Death Coming est donc un jeu de puzzle et réflexion non linéaire totalement loufoque et morbide, mais qui arrive à présenter les choses de façon humoristique et pleine d'intérêt, grâce à une réalisation qui sert réellement le gameplay. Le jeu reste assez court en soit, mais propose tout de même une bonne re-jouabilité pour le terminer totalement, ce qui sera loin d'être facile. Alors prenez votre sourire sarcastique, votre envie de meurtre et votre plaisir morbide avec vous, l'amusement sera au rendez-vous, tout comme la réflexion, les accidents et les meurtres en règle... et vous aimerez ça !

Death Coming (copie d'écran 36 sur Android)
Graphismes
9.5/10

Malgré des environnements en pixel-art, l'ensemble est très détaillé, et fourmille de clins d’œils, parfois grandement loufoques. L'ensemble est coloré et totalement maîtrisé, et les 6 actes compris dans le jeu permettront de varier les plaisirs avec différents thèmes de très grande qualité ! Le tout est animé de façon fluide et précise (avec juste les infos-bulles qui prennent trop de place par moment) pour s'imprégner très rapidement de cet univers morbide délirant !

Bande-son
8.5/10

Une musique assez lancinante et répétitive, mais qui sied bien avec l'ambiance décalée de Death Coming, ce qui permet presque de l'oublier, ou tout du moins de s'en accommoder. Les différents bruitages apportent chacun un petit grain de folie totalement efficace, permettant de proposer une globalité très cohérente et immersive dans la réflexion d'adjoint de La Mort...

Jouabilité
9.5/10

La prise en main est intuitive et adaptée aux écrans tactiles : si le système de zoom / dé-zoom en pinçant l'écran à deux doigts permet de visualiser avec plus de détail les scènes, c'est en appuyant sur ce que vous jugez être des éléments accidentogènes potentiels que vous verrez apparaître un halo rouge si vous pouvez l'utiliser, vert si les conditions ne le permettent pas, et gris si l'élément est bloqué. En appuyant à nouveau, vous déclenchez l'accident ! Simple, précis, et surtout efficace.

Durée de vie
8/10

Vous aurez 6 actes à parcourir, avec à chaque fois des univers totalement différents, ainsi que deux zones bonus permettant de diversifier quelque peu le gameplay. Le jeu reste assez court à terminer, sauf si vous voulez tuer tout le monde et obtenir les coupes en or à chaque fois, dans ces cas là, il vous faudra être précis, méthodique, et recommencer régulièrement, en réfléchissant pendant quelques bonnes heures ! Ah, et un septième acte consiste à tuer les créateurs du jeu aussi... mais qu'eux !

Conclusion

Voilà un puzzle-game plein de réflexion loufoque, avec un esprit assez peu commun dans ce style de jeu, mais qui est véritablement bien maîtrisé dans son ensemble. L'intelligence des 6 chapitres (et du 7ème dans les bureaux du studio) dans leurs conceptions permettent de prendre énormément de plaisir sadique à jouer à Death Coming, et de s'amuser en semant le chaos ci et là. Malgré toutes ses qualités, le jeu de NEXT Studio reste un peu court tout de même, on aurait bien apprécié de jouer encore plusieurs autres chapitres délicieusement morbides, mais il y a déjà tellement de détails et clins d’œils à découvrir ici, que vous pourrez même rejouer les mêmes niveaux pour tenter de les terminer complètement, et ce ne sera clairement pas facile ! Alors prenez votre faucheuse, et jouez avec ces âmes égarées.