Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Galaxy on Fire 2 HD
8.5/10

Galaxy on Fire 2 HD sur Android

Éditeur : Fishlabs
Télécharger sur le Google Play Store
Gratuit

Test de Galaxy on Fire 2 HD

Du Space opera comme on l'aime.

Nicolas Par Nicolas - Test jeu Android publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Une station spatiale

Paraît-il que pour voyager dans l'espace il faut d'abord effectuer un cursus sacrément difficile. Faux ! Avec ce qui suit, en plus d'aller dans l'espace, vous allez piloter un vaisseau armé jusqu'aux hublots et en découdre avec les pirates de l'air. Allez, on décolle.

Tristes nouvelles pour le pauvre Keith Maxwell, le héro de l'histoire, qui se trouve propulsé trente ans dans le futur à cause d'un dysfonctionnement spatio-temporel apparu lors d'une bataille. Et comble du désespoir, il se retrouve à l'autre bout de la galaxie au sein d'une nouvelle colonie. Mais pas de problème pour lui, grâce à son bagout et à ses compétences de pilote il réussira à rejoindre son système planétaire.

Affrontement en équipe !

En premier lieu dans Galaxy on Fire 2 HD, on se bat à bord d'un vaisseau spatial. Deux choix de pilotage sont proposés : la croix directionnelle ou l'accéléromètre du mobile. On ne saura que vous conseiller de jouer avec l'accéléromètre qui se révèle bien plus intuitif et plus grisant que la croix. Ensuite l'utilisation des armes principales et secondaires se font en appuyant sur les deux boutons situés à droite de l'écran. Par la suite il sera possible d'équiper plusieurs armes secondaires comme les missiles à têtes chercheuses, des bombes IEM pour neutraliser les vaisseaux, etc... Il suffira d'utiliser le sélecteur au dessus du bouton de tir secondaire et le tour est joué.

Les combats sont subtiles et proposent différentes approches en fonction de son style. On peut utiliser un maximum de puissance pour détruire les adversaires ou plutôt jouer la carte de la prudence en utilisant des bombes IEM pour stopper l'ennemi et lui infliger le coup de grâce pendant qu'il est neutralisé. Mais parfois ça ne se passe pas comme prévu et une retraite peut être synonyme de survie ! Dans ces cas là les boucliers et armures équipés vous permettront de fuir vers la station la plus proche en encaissant les dégâts. Si un ennemi vous colle au train, vous pouvez user d'esquives afin d'éviter ses tirs en effectuant des glissements de doigts consécutifs vers la droite et la gauche.

Combat solo !

La maniabilité est vraiment excellente. L'intensité des combats est clairement soutenue par l'optimisation des déplacements du vaisseau. De plus il est possible d'acheter des pièces pour ce dernier afin de parfaire ses mouvements.

Pour survivre il faut de l'équipement, et pour obtenir de l'équipement il faut de l'argent. De ce fait un salon est à disposition dans toutes les stations spatiales et permet entre autres d'obtenir des missions secondaires auprès de PNJ. Celles-ci sont assez variées ; ça va de la récolte de minerai, au transport de marchandise, en passant par de la chasse aux pirates. Lorsque vous validez une mission vous gagnez de l'argent. Pour en revenir au minerai il est effectivement possible d'extraire toute sorte de minéraux sur les astéroïdes se baladant autour des stations. Ceux-ci servent à faire du commerce avec les différentes systèmes planétaires, toujours dans l'optique d'amasser de l'argent en vendant aux plus offrants.

Le salon dans lequel on trouve des marchands d'armes, des donneurs de quêtes, etc...

Pour récolter du minerai il suffit de cibler un astéroïde, de se poser dessus et de raffiner en effectuant un mini-jeu d'adresse qui consiste à maintenir un curseur au centre d'une cible. Cette dernière va rapetisser au même rythme que l’astéroïde, jusqu'à épuisement de celui-ci. Si le curseur reste trop longtemps en dehors de la cible, le raffinage est raté et l’astéroïde explose. Marrant, mais répétitif. L'outil de raffinage de base ne permet pas d'obtenir les minéraux les plus rares situés dans la couche la plus fine des astéroïdes. Donc pour les obtenir il faudra s'équiper d'outils plus performants qui permettent de stabiliser d'avantage le curseur.

Des combats, du commerce, du minage, et l'histoire dans tout ça ?

C'est beau !

Et bien cette dernière se révèle sympathique malgré un certain manque d'originalité dans la narration. En revanche les dialogues doublés par des acteurs apportent une touche immersive indéniable.

C'est beau !
Graphismes
8.5/10

La retranscription graphique de l'espace est superbe. Le sentiment d'évoluer dans un univers infiniment grand est un régal. A contrario, les environnements dans lesquels on évolue durant les phases de gameplay peuvent nous paraître restreints face à l'immensité qui nous autour.

Bande-son
7.5/10

Principalement composé de musiques d'ambiance, la bande son participe activement à l'immersion au sein des profondeurs de l'espace.

Jouabilité
9/10

Les phases de gameplay sont variés, le pilotage des vaisseaux est jouissif, on peut personnaliser son appareil... Bref, du tout bon.

Durée de vie
9/10

Malgré le manque d'originalité du scénario, on plonge tête baissé au cœur de l'aventure et on suit volontiers les péripéties de Keith Maxwell. Ajouté à cela de nombreuses quête secondaires, le système de commerce et le simple plaisir de partir en guerre, on obtient un jeu à la durée de vie colossale. Pas d'achat in-App dans ce jeu mais des DLC à acheter si vous souhaitez poursuivre encore un peu l'aventure.

Conclusion

Un excellent Space opera, voilà ce qu'est Galaxy on Fire 2 HD. Grâce à des phases de jeu dynamiques, variées et franchement immersives, on ne peut que se laisser happer par l'appel de l'espace...