Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Trials Frontier
5.5/10

Trials Frontier sur Android

Éditeur : Ubisoft      Développeur : RedLynx
Télécharger sur le Google Play Store
Gratuit

Test de Trials Frontier

Du motocross, des tremplins, des figures,... et un système free-to-play fatigant !

Olivier Par Olivier - Test jeu Android publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Prêt à dévaller les pentes !

La série Trials est apparue en 2009 sur consoles et PC avec un principe très simple : jouer avec l'inclinaison et la vitesse d'une motocross tout en s’adaptant aux variations du terrain. Ubisoft et RedLynx, déjà créateurs des autres jeux de la série, nous proposent une première variation du jeu sur mobile et tablette grâce à Trials Frontier, avant la sortie prochaine de Trials Fusion. Si le jeu possède quelques points communs avec MotoHeroz du même éditeur, ce nouvel opus apportent quelques nouveautés... pas toujours efficaces !

La simplicité d'utilisation dans les phases in-game restent de la partie avec au programme des phases d'accélérations et décélérations grâce aux boutons de droite, et une gestion de l'inclinaison avec les boutons de gauche. Cependant, l'imprécision et une mauvaise gestion générale de la physique des éléments empêchent une véritable expérience optimale du jeu, ce qui est comblé par l'éditeur par un nivellement de la difficulté vers le bas. Mais ce qui perturbe le plus par rapport aux jeux de la série, c'est sans nul doute la scénarisation du jeu dans un petit village du Far West terrorisé par un certain Butch. Exit le simple enchainement d'épreuves. Plutôt plaisant au départ, ce système alourdit l'ensemble en ajoutant beaucoup (trop) de clics et perturbant le côté fun du jeu qu'apportent les cascades et figures.

Les (courtes) épreuves s'enchaineront rapidement au départ, mais après la première heure de jeu, vous serez bloqué par le coup de la panne : plus d'essence dans le jerikan ! Car le principe de jauge sous forme de réservoir à carburant sera présent pour vous empêcher de jouer en continue. C'est tout ce qu'on déteste dans un jeu en free-to-play où vous devrez attendre 3 minutes par galons, soit 15 minutes pour refaire un tour de piste ! Associé à cela le fait de devoir récolter des pièces, des morceaux de plan, des rubis et des pièces rouillées pour améliorer votre moto actuelle ou en construire une nouvelle. Ce qui est fort pénible, et donne vie à de multiples achats in-App plutôt agressifs tout le long du jeu, avec des packs à partir de 4.49 € jusqu'à 89.99 € !!! Bref, on zappera rapidement ce jeu en pay-to-win pénible !

Achats in-App exhorbitants !
Graphismes
8/10

Avec un style graphique coloré et cartoonesque dans l'ensemble, les multiples décors et styles visuels permettront une évolutivité intéressante. La lassitude n'arrivera pas de ce fait !

Bande-son
6/10

Une musique typé far-west fatigante à force. Le bruit du moteur également ! Heureusement que certains bruitages de votre trialiste ou vos adversaires permettront de mettre un peu d'ambiance.

Jouabilité
7/10

Double boutons à droite pour avancer / reculer, deux à gauche pour faire une figure vers l'avant ou vers l'arrière. Simple à prendre en main, mais la plupart du temps, la physique des figures n'est pas très réaliste, mais surtout moins précis que les titres de la série Trials sur consoles ou PC.

Durée de vie
4.5/10

Grâce à la scénarisation (discutable), la première heure passe vite, mais rapidement, celle-ci alourdit l'ensemble. Mais c'est la jauge d'essence se réduisant après comme peau de chagrin qui vous bloquera, tout ce qu'on déteste dans les free-to-play... L'agression régulière des in-App rajoutera un peu plus de pénibilité à l'ensemble, et on lâchera vite le jeu pour passer à autre chose.

Conclusion

Avec Trials Frontier, les studios Ubisoft nous délivrent un jeu plaisant... pendant 1 heure ! Après, les choix scénaristiques, la jauge d'essence, l'omniprésence des in-Apps feront en sorte de nous dégoûter plutôt que de nous inciter à continuer. Dommage ! À jouer pendant une heure, pas plus, pour se divertir...