Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Keep in Mind: Remastered
8/10

Keep in Mind: Remastered sur iOS (iPhone / iPad)

Éditeur : Akupara Games      Développeur : Little Moth Games
Télécharger sur l'iTunes AppStore
1.09 €

Test de Keep in Mind: Remastered

Dans le cauchemar de l'alcoolisme et de la dépression... ravagé face à ses pensées !

Olivier Par Olivier - Test jeu iOS (iPhone / iPad) publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Keep in Mind: Remastered (copie d'écran 1 sur iPhone / iPad)

Il y a des jeux très conceptuels, qui ne sont pas réellement des jeux, mais plutôt un message ou une réflexion encapsulé dans un gameplay étrange faisant office de jeu. Au départ un jeu flash, Keep in Mind: Remastered propose maintenant sa philosophie et son esprit dérangé, violent, sanglant et très sombre, mais pourtant porteur d'espoir, sur iPhone et iPad. Il ne faut absolument pas l'appréhender comme un jeu d'aventure, ou tout autre genre qui pourrait lui être affublé. C'est un gros risque pris par le studio Little Moth Games ayant développé ce titre, tout comme pour l'éditeur Akupara Games, et bon nombre de joueurs risquent de se sentir flouer par l'expérience si ils la prennent comme un jeu. En fait, si vous téléchargez ce titre, il faut le faire pour son message et les différentes couches macabres et mélancoliques qui peuvent transparaître, à ce moment là, vous verrez le véritable potentiel !

Il reste difficile de résumer Keep in Mind: Remastered sans en dévoiler les atours, et c'est réellement ceci qui fait la force de ce jeu. Ici, vous incarnez Jonas, un homme quelque peu alcoolique et dépressif, ayant vécu quelques événements perturbants dans son enfance ou sa vie lui procurant un certain mal être, ce qui l'enferme encore un peu plus dans son état, au grand damne de son épouse. Le jeu s'ouvre avec le couple dans le lit, chacun de son côté, la femme souhaitant renouer le dialogue, ou tout du moins tenter de ne pas le perdre définitivement avec son mari, mais lui fait mine de ne pas entendre. Bref, de façon très étrange, presque mystique, comme s'il partait dans un rêve bien plus proche d'un cauchemar qu'autre chose, Jonas se retrouve chez lui, devant son lit, seul, dans une sorte de monde parallèle où tout est noir, froid, glacial, où tout ne ressemble qu'à des lignes vides n'apportant aucune chaleur, aucune émotion, rien que le désespoir, la tristesse, et la violence de l'âme profonde de ce personnage dépressif.

Keep in Mind: Remastered (copie d'écran 5 sur iPhone / iPad)

Vous n'aurez pas grand chose à faire ici, et vous comprendrez bien rapidement après quelques passages de dialogues plus intérieur qu'autre chose, qu'il vous faut sortir de votre maison afin de comprendre où vous êtes, pourquoi vous y êtes, et comment repartir à votre domicile qui n'est plus tellement un home sweet home pour vous. Vous vous retrouverez nez à nez avec une sorte de monstre blanc, vous interpellant, vous expliquant que vous le connaissant parfaitement, et que vous ne pourrez ressortir d'ici qu'en comprenant qui il est, qui vous êtes, et ce qui vous lie réellement. Seulement, dans Keep in Mind: Remastered, ce monstre n'est pas seul, et il y en aura 16 en tout à trouver dans les différents lieux dans lesquels vous pourrez avancer, tous plus dérangés les uns que les autres. Chacun à une histoire à raconter, de façon violente et presque malsaine, sans ménagement, sans filtre, de façon sanglante et morbide, mais chacun est une pièce du puzzle.

Grâce à une réalisation très épurés en pixel-art, la plus part du temps dans une ambiance noire où seul votre personnage colore quelque peu ce monde, tout comme le sang de chaque monstre, mais surtout avec une musique qui arrive merveilleusement bien à retranscrire l'émotion se dégageant des situations décrites dans Keep in Mind: Remastered, tout comme les bruitages dérangeants parfois, ce jeu arrive à proposer une ambiance qui lui est propre et qui sert de façon admirable le message que le titre veut laisser passer de façon insidieuse aux joueurs. Vous vous retrouverez ainsi vite pris dans la recherche, qui vous amènera vers une sorte de jugement, de réflexion face à vous même, de réflexion vis à vis des autres, de réflexion sur votre vie, son sens, ses vicissitudes et ses joies. Et si vous réfléchissez à tout ceci, dans l'émotivité malsaine proposée par ce titre, alors vous aurez réellement compris le message et la philosophie de ce dernier, compris pourquoi l'ensemble est dépouillé, conceptuel et très court.

Keep in Mind: Remastered (copie d'écran 11 sur iPhone / iPad)

Tout au long de votre avancée dans Keep in Mind: Remastered, vous déplacerez Jonas grâce à une sorte de joystick virtuel à gauche de l'écran de votre iPhone ou iPad, dans un monde en 2.5D fait de lignes abruptes. Ce système de contrôle n'est pas indiqué, et ce sera à vous de le découvrir, chose qui est dommage, mais cela reste dans l'esprit du jeu où vous êtes dans la découverte et la compréhension, où en aucune façon on vous donne une réflexion mâchée avec une réflexion universelle. Non, c'est à vous de trouver, de comprendre et d'analyser par rapport à votre propre vie. L'autre phase de gameplay sera quand à elle textuelle, avec des dialogues qui s'afficheront en bas de l'écran, que vous pourrez avancer en appuyant sur ce dernier, afin d'en connaitre la suite, avec une typographie et une colorimétrie qui auront également pas mal d'importance. Le jeu est facile à manipuler, même s'il accroche quelque peu, et qu'il reste rigide également, mais c'est presque excusable.

On ne va pas vous dire ce qu'il faut ressortir de Keep in Mind: Remastered, chacun en fera sa propre expérience, sa propre réflexion, sa propre autocritique, et réfléchira à sa vie, sa façon d'être et de paraitre, de réfléchir et d'agir, et chacun trouvera dans ce jeu l'écho qu'il veut bien trouver. Mais attention, encore une fois, cette histoire de Jonas, alcoolique dépressif, est violente, pas pour tout le monde, et il faut véritablement prendre ce jeu dans sa conscience philosophique plutôt qu'au premier degré, sinon, il est clair que vous serez déçu. Dans le cas contraire, vous aurez tout ce qu'il faut pour analyser la situation, les pensées et les préceptes, ce qui est écrit et ce qui ne l'est pas. Malgré une durée de vie d'à peine 30 minutes, ce jeu iconoclaste et dérangeant vaut largement l'expérience qu'il délivre, mais il faut en être conscient avant, pour en avoir conscience après... à vous de juger maintenant !

Keep in Mind: Remastered (copie d'écran 16 sur iPhone / iPad)
Graphismes
7.5/10

Des graphismes très épurés, complètements conceptuels, sombres et sanglants, donnant un esprit presque malsain à ce jeu, un peu barré que les pixels arrivent à encore plus faire ressortir. Ce n'est pas toujours très beau, mais ce n'est pas non plus le but, les graphismes sont là pour transgresser les codes et les sensations, et c'est exactement ce qu'ils arrivent à faire !

Bande-son
9/10

Entre douceur, violence, mélancolie et désespoir, la musique arrive à retranscrire toute une palette d'émotion et de sentiments, faisant parfois froid dans le dos, surtout grâce aux bruitages pleins de véhémences et de perfidies par moment, comme pour vous inciter à vous en sortir, ne pas vous laisser vous enterrer dans cette situation infâme qu'est l'existence de Jonas... Bref, le son est à activer pour jouer, cela apporte véritablement du cœur au concept !

Jouabilité
7.5/10

Hormis les phases de dialogue où vous n'aurez qu'à appuyer sur l'écran pour passer à la suite, vous n'aurez qu'à déplacer Jonas dans les différents lieux en utilisant un joystick totalement invisible sur la partie gauche de l'écran de votre iPhone ou iPad, chose qu'il faut déduire car aucune indication préalable ne l'indique. Pour parler avec un monstre, il faudra appuyer sur le bouton Parler en bas de l'écran qui s'activera dès que disponible. Par moment, les contrôles accrochent, mais l'ensemble se prend facilement en main.

Durée de vie
5/10

À la manière de différents jeux préférant la mise en valeur du message et d'un sens profond plutôt que l'aventure et la longueur, Keep in Mind: Remastered sera très court, pas bien plus de 30 minutes au premier passage. Mais globalement, il est assez profond pour se laisser rejouer une ou plusieurs fois, sans découverte complémentaire, certes, mais permettant de bien comprendre chaque pensée et interaction entre ce tout proche du rien, mais qui change tout, chacune à leur manière...

Conclusion

Très court, à la manière de Florence, mais avec un gameplay, un style, un message et une approche complètement opposée, Keep in Mind: Remastered fait réfléchir sur des sujets graves comme l'alcoolisme, la dépression, l'addiction et tout vice qui peut vous enfermer sur vous même, vous faisant passer à côté d'autre chose... Le studio Little Moth Games et l'éditeur Akupara Games sortent un jeu qui ne plaira clairement pas à tout le monde, mais qui pourtant mérite largement d'être découvert, avec un univers conceptuel très étrange et dérangé, qui vous fera certainement réfléchir, faisant écho de façon plus ou moins importante à la vie de chacun.