Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Méandres des ombres
9/10

Méandres des ombres sur iOS (iPhone / iPad)

Développeur : Game Revenant
Télécharger sur l'iTunes AppStore
5.49 €

Test de Méandres des ombres

L'ombre des puzzles révèle leurs faces obscures...

Olivier Par Olivier - Test jeu iOS (iPhone / iPad) publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Méandres des ombres (copie d'écran 1 sur iPhone / iPad)
Méandres des ombres (copie d'écran 2 sur iPhone / iPad)

Il est assez rare de voir un puzzle-game utiliser l'esprit noir et sombre des hommes pour en faire un gameplay cohérent... Souvent, les studios ajoutent de l'humour, comme dans Slayaway Camp ou Death Coming afin d'éviter de tomber dans le côté presque morbide de la folie. Et bien ce n'est pas du tout dans cette optique que le studio Game Revenant a conceptualisé son jeu, bien au contraire. Ce n'est pas pour autant qu'il n'est pas intéressant, bien au contraire, mais il est important de souligner à tout joueur potentiel que certains passages dans les cinématiques peuvent être très dures psychologiquement, et pourraient choquer les plus jeunes joueurs. Le titre du jeu en dit d'ailleurs assez long sur ce principe : Méandres des ombres, ou Where Shadows Slumber dans sa version originale. Passons donc du côté obscur, dans l'ombre, et voyons d'un peu plus prêt la folie qui s'y cache.

De la même manière qu'un Monument Valley 2 repose sur un précepte simple de gestion de la perspective, il en va de même ici. Seulement, c'est sur la gestion de l'ombre que le principe de Méandres des ombres a été étudié, ce qui peut paraitre étrange. Et pourtant, qui n'a jamais rêvé, ou plutôt cauchemardé, de ce qui pouvait se passer dans cette obscurité dérangeante ? Est ce que le monde y est pareil ? Les enfants ont souvent peur du noir, et ce n'est pas en jouant à ce jeu qu'ils seront réconcilié, bien au contraire. Vous y guiderez Obe, un vieil homme ayant découvert une mystérieuse lanterne dans la forêt, ayant le pouvoir de modifier le monde qui l'entoure en plongeant ce dernier dans les ténèbres. Le chaos que vous y mettrez modifiera pas mal de chose.

Méandres des ombres (copie d'écran 7 sur iPhone / iPad)

Vous aurez en tout 7 chapitres différents (la forêt, les geôles, la rivière, l'aqueduc, la ville, les collines, le sommet et le paradis) avec à chaque fois 5 niveaux sauf pour le prélude de 3 niveaux, une cinématique au départ et une autre à la fin du chapitre. Chacun de ces chapitres ajoute une nouvelle idée à Méandres des ombres, une mécanique qui permet de faire évoluer le concept résidant dans un fait assez simple : lorsque vous déplacez Obe sur l'écran en simplement touchant l'endroit où vous souhaitez qu'il se déplace, la lanterne qu'il tient dans la main illuminera une autre partie de l'écran, et surtout l'ombre plongera dans les ténèbres la partie non éclairée. En faisant le tour d'un bloc ou d'un pilier, vous pourrez ainsi faire évoluer un lieu grâce à cette ombre mystique... pour votre bien ou non !

Chaque niveau est un puzzle qui vous demandera de la réflexion, et surtout une bonne compréhension de l'univers dans lequel vous êtes. Il vous faudra bien souvent plusieurs passages et interactions avant de comprendre réellement ce que vous devez faire, avec quelques défis assez corsés. Il n'y a pas de système d'aide dans Méandres des ombres, juste vous, votre lanterne et votre réflexion. Outre les ponts à déplacer ou faire apparaitre, il vous faudra jouer avec les pierres tombales, les sortes de fantômes dans une vue parallèle, etc. Le dernier niveau est particulièrement capillotracté, et il vous faudra une grosse gymnastique d'esprit pour réussir à le terminer, mais cela vous permettra de terminer complètement le jeu et de pouvoir visualiser la cinématique de fin, qui, il faut l'avouer, possède une moralité assez étrange, mais apporte des réponses également sur le pourquoi de cette mystérieuse lanterne.

Méandres des ombres (copie d'écran 15 sur iPhone / iPad)

Car oui, comme expliqué un peu plus haut, si les puzzles sont très qualitatifs, que la réalisation est efficace que ce soit dans les graphismes minimalistes ou la sonorité immersive, c'est bel et bien la moralité générale du jeu qui dérange plus d'une fois. Dès le début, vous pourrez vous apercevoir que Obe est un personnage traqué dans son dernier voyage en pleine forêt, maltraité, enfermé, tabassé... et qu'il en devient fou, à un tel point qu'il devient comme ses agresseurs qui n'auront de cesse que de le rattraper. L'étrange ange déchu n'est pas pour rien dans ce précepte de moralité emprunte de folie, rendant ainsi Méandres des ombres assez difficile à conseiller pour un jeune public n'ayant pas la tête sur les épaules... Obe n'hésitera pas, plus d'une fois, à ce servir de sa violence, chose qu'il ne faut absolument pas faire dans le monde réel, bien entendu.

Mais, si on prend Méandres des ombres comme un simple jeu, que l'on arrive à se détacher quelque peu de cet esprit, qui reste sommes toute logique du fait du nom du jeu ne laissant pas présager mieux qu'une folie chaotique révélant le côté sombre du personnage, alors on prend beaucoup de plaisir à résoudre la grosse trentaine de défis. Les puzzles sont assez varié pour exploiter de façon cohérente le gameplay, avec des ambiances tout aussi diversifiées, ce qui permettra aux joueurs appréciant les puzzle-game de se plaire énormément ici. Tout est présent pour s'amuser, réfléchir, et passer du bon temps à trouver à chaque fois le petit détail qui mettra de l'ombre à votre réussite... pour mieux la découvrir bien sûr !

Méandres des ombres (copie d'écran 23 sur iPhone / iPad)
Conclusion

Si certains n'apprécieront pas la folie qui se dégage du jeu, l'esprit chaotique et la moralité ténébreuse du personnage et des différents protagonistes, il est clair que ce jeu créé par Game Revenant est un excellent puzzle-game rempli de défis intelligents, difficiles, variés et innovants. Alors oui, Méandres des ombres n'est pas à mettre sur tous les iPhone ou iPad, plus adapté à un public mature et adulte, sain d'esprit, mais ce ne serait pas le premier jeu à s'amuser ou faire transparaitre la folie qui gagne l'humanité dans les ténèbres des ombres... En tout cas, nous, on a eu du mal à en décrocher pour pouvoir voir la fin qui, malgré tout, vaut le coup d'oeil !