Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
SPACEPLAN
8.5/10

SPACEPLAN sur iOS (iPhone / iPad)

Éditeur : Devolver Digital      Développeur : Jake Holland
Télécharger sur l'iTunes AppStore
3.49 €

Test de SPACEPLAN

Clicker dans l'Espace... et patates !

Olivier Par Olivier - Test jeu iOS (iPhone / iPad) publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
SPACEPLAN (copie d'écran 1 sur iPhone / iPad)

Avant toute chose, il est bon de préciser que les jeux de type clicker, ce n'est véritablement pas quelque chose qui nous passionne, bien au contraire, du fait de l'esprit trop répétitif du genre, comme on avait pu le voir dans Evolution: Heroes of Utopia. Ce n'est donc pas sans une légère appréhension que nous nous sommes lancé dans SPACEPLAN, qui est un clicker à part entière... mais bien heureusement, et c'est ce qui nous a convaincu, le principe du jeu ne s'arrête pas à ce simple appareil. Développé par Jake Holland, et édité par Devolver Digital qui aime assez nous surprendre avec des titres souvent improbables, ce jeu s'aventure dans la science fiction, se dénature dans son humour, et se renouvelle dans son ambiance pleine de jus de patate ! Car oui, et même si c'est assez étrange, dans ce jeu, on va beaucoup parler de pomme de terre et de ses multiples dérivés.

En 1988, Stephen Hawking a publié le livre " Une brève histoire du temps ", un livre de vulgarisation scientifique à propos de cosmologie où il expose, dans un langage simple et accessible, les plus récents développements de l'astrophysique concernant la nature du temps et du monde. Jake Holland l'a lu, et l'a compris à sa façon... hum, et même mal compris. Mais de là, est né SPACEPLAN, au préalable sur internet dans une démo jouable, mais très vite, du fait d'un succès notable, cette version pour iPhone et iPad est née, permettant de cliquer tout en avançant dans une aventure narrative assez iconoclaste et complètement loufoque. Vous incarnez donc un astronaute, seul dans un vaisseau, sans ressource, perdu dans l'Espace. Il va falloir trouver un moyen de survivre, et d'avancer vers la suite, le futur ou le passé, selon l'évolution temporelle, tout en jouant avec les astres qui vous entourent, avec pour seul et unique moyen d'expression une pomme de terre, disponible sous toutes ses formes possibles et inimaginables ! Et oui, c'est logique, une patate permet de produire de l'électricité, vous avez peut être déjà fait cette expérience scientifique !

SPACEPLAN (copie d'écran 6 sur iPhone / iPad)

Que ce soit en mode portrait sur iPhone ou en mode paysage sur iPad, l'interface est assez sommaire, avec un système de gestion pour fabriquer des trucs (oui, à base de pomme de terre, on l'a déjà dit), une autre liste pour les idées extravagantes qui vous feront avancer, un afficheur de mot pour connaitre les pensées de votre personnage, les données de votre vaisseau, et une vue de la planète (puis des planètes) évoluant par rapport au système gyroscopique de votre appareil dans l'orientation de votre vision. Le tout est sobre, un peu froid, mais ergonomiquement bien pensé. Un gros bouton permet également de cliquer par pression du doigt afin d'obtenir, ou de multiplier, la récolte d'énergie, que vous pourrez dépenser en achetant des améliorations ou des appareils pleins de patates pour collecter de plus en plus d'énergie. Bref, rien de trop extraordinaire pour clicker ? Et bien pas tellement, SPACEPLAN arrive à évoluer, telle une patate, à mélanger de l'humour et des faits scientifiques pour avancer dans une aventure extravagante, qui aura l'impression de se terminer par l’atterrissage sur une patato-planète, alors que ce ne sera qu'un nouveau commencement... vers les mystères de la galaxie que vous devrez percer ! Bref, un clicker narratif de science-fiction, il fallait y penser, sachant évoluer pour apporter de l'intérêt au système global, et vous donner, pour une fois, envie d'appuyer de façon compulsive.

Rien que pour la fin de SPACEPLAN, qui reste dans le même acabit que l'intégralité du jeu, cette aventure mérite d'être vécue, avec un jeu qui nous a passionné, nous a presque donnée faim en voyant les frites au paprika se dandiner, les pommes dauphines s'exposer en tour, etc... De façon étonnante, et même si le jeu reste tout de même un clicker avec quelques limites de gameplay, que le scénario n'est pas assez mis en avant, voilà un titre que l'on attendait pas, ou en tout cas à ce niveau, un jeu pour tuer le temps, que vous soyez astrophysicien ou non, amateur de patate ou non, cliqueur compulsif ou non, mais vous apprécierez cette expérience narrative fascinante basée sur le lent glissement du temps... De quoi avoir la frite, non ?

SPACEPLAN (copie d'écran 12 sur iPhone / iPad)
Graphismes
7.5/10

Hormis lors de quelques moments particuliers, l'interface reste toujours la même, quelque peu austère, mais qui s'apprivoise de façon agréable et ergonomique en version paysage sur iPad et portrait sur iPhone. La fin du jeu est assez loufoque graphiquement, déjanté dans l'esprit, terminant sur une note graphique assez intéressante.

Bande-son
8.5/10

Une ambiance sonore qui évoluera au fil de votre avancée dans le jeu, de façon douce, atmosphérique ou plus tonique suivant les moments. L'écoute de la musique est vraiment agréable, apportant une sérénité et un esprit de zenitude qui se complète bien avec le côté frénétique d'un jeu de type clicker.

Jouabilité
8/10

L'interface a été adaptée pour un rendu harmonieux et pratique que ce soit sur iPhone et iPad, où il vous suffira d'appuyer sur quelques éléments pour les acquérir, si vous avez assez d'énergie patatique, et un élément d'appui compulsif pour obtenir encore plus de joules. Vous aurez même un accès à une lecture des événements se déroulant sur le vaisseau, même si cette partie très intéressante n'est pas assez mis en avant, ce qui est pourtant le point fort de ce titre par rapport à la concurrence.

Durée de vie
8.5/10

Tout dépendra de combien de temps vous appuierez de façon compulsive, de comment vous dépenserez votre énergie collectée, mais comptez quelques bonnes heures de jeu, petit à petit. Même lorsque vous rencontrerez les premiers patators, et que vous penserez que le jeu recommence, et bien non, vous ne serez qu'à peine à la moitié du jeu ! À la toute fin, vous pourrez rejouer la cinématique ou recommencer en supprimant la sauvegarde de votre partie.

Conclusion

Bien plus qu'un simple clicker, ce jeu créé par Jake Holland et édité par Devolver Digital est bien plus complet et profond qu'il n'y parait au départ. L'ambiance portée sur la science-fiction de SPACEPLAN et son écriture décalée et intéressante donne véritablement envie de continuer, et voir ce qui se passe après, scanner les planètes, jouer avec les frites au paprika ou salées, même si la partie histoire reste tout de même, malheureusement, assez peu mise en avant. Une expérience interactive loufoque, une narration qui a la patate, un jeu très iconoclaste, mais qui ne vous laissera pas indifférent ! Pour tous les fans de nouvelle expérience et belle découverte.