Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Après cinq années d’existence, l’équipe de KickMyGeek.com (composée de bénévoles) a décidé de réduire la rédaction de tests, actus et bons plans sur le site. Toutes les explications sont disponibles sur la lettre ouverte d’Olivier à l’ensemble des lecteurs.

Interview Interview de Asmodee Digital et Nomad Games, créateur de Fighting Fantasy Legends Portal sur iOS et Android !

Retrouvez l'intégralité de l'interview du studio Nomad Games et de l'éditeur Asmodee Digital réalisée par KickMyGeek.

Olivier Par - Actualité publiée le vendredi 28 septembre 2018 à 07:14

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Interview de Asmodee Digital et Nomad Games

C'est au début de l'été qu'est sortie sur l'AppStore et le Google Play Store l'excellent jeu narratif Fighting Fantasy Legends Portal réalisé par le studio Nomad Games. Nous avons eu la chance de pouvoir interviewer le studio et son éditeur Asmodee Digital et leur poser quelques questions sur le jeu et le futur, dans le cadre d'une interview sur le magazine numéro 2... Seulement, celui-ci ne verra pas le jour, alors nous vous proposons cette interview ici. Voici ci-dessous l'intégralité de l'interview :

KMG le Mag : Lorsque vous avez un moment à tuer à quels jeux est-ce que vous vous jouez en ce moment ?

Asmodee Digital : Alors... ça dépend d'où je joue : au bureau, nous sommes sans cesse en train de tester les nouveautés, aussi bien les jeux qui entrent au catalogue d'Asmodee que sur les jeux qui sortent sur le marché et qu'on surveille de près. En ce moment, je joue beaucoup à Mansions of Madness et Game Of Thrones Catan,... je suis également un grand fan de tout ce qui touche de près ou de loin à Star Wars.

Nomad Games : En terme de jeux de société traditionnel, je joue régulièrement à Robinson Crusoe : aventures sur l'île maudite, Mansions of Madness et le Seigneur des anneaux : living card game. Pour les jeux de sociétés numériques, mes favoris actuels sont les aventures Pathfinder, Scythe, Talisman et j'aime me plonger dans Fighting Fantasy Legends Portal à chaque fois et alors me mesurer à ces redoutables monstres.


KMG le Mag : Vous êtes respectivement développeur et éditeur de jeux vidéo pour écrans tactiles, mais pas uniquement. Avec cette vision transversale que vous avez du milieu vidéoludique, comment voyez-vous l'évolution de ce support dans l'avenir ?

Asmodee Digital : Chez Asmodee Digital, nous sommes convaincus que le jeu de société digital a de beaux jours devant lui. On constate une véritable renaissance du jeu de société qui prend forme dans le réel avec la multiplication des bars à jeux, des événements dédiés qui attirent chaque année toujours plus de monde (PAX Paris, Festival des jeux de Cannes, Spiel Essen, etc.) et se traduit également sur le digital avec l'intégration du jeu de société dans des univers connexes (les chaînes Youtube de jeux vidéo intégrant le jeu de société ou encore l'augmentation du nombre d'articles dans la presse généraliste sont des indicateurs prometteurs). Chez Asmodee Digital, nous avons d'ailleurs constaté un cercle vertueux du phygital. Lorsqu'un jeu sort en version numérique, on voit un impact positif sur les ventes de la version physique. Mais aujourd'hui, on ne se satisfait plus uniquement des pures adaptations. Confiant sur le pouvoir des marques de jeux de société, nous travaillons de plus en plus sur des créations originales comme avec Mansions of Madness : Mother's Embrace qui offrira à la fois aux fans de la licence une nouvelle expérience de jeu, et aux joueurs de jeux vidéo d'aventure et d'investigation avec une création originale sur l'univers H. P. Lovecraft. Nous souhaitons à la fois recruter des audiences supplémentaires et offrir des expériences originales à notre communauté de joueurs historiques.

Nomad Games : Bien que les jeux de sociétés traditionnels ne seront jamais remplacés par les versions digitales, j'ose croire que l'avenir des jeux de société digitaux est très encourageant ! Nous avons récemment vu des développements dans la réalité virtuelle avec des jeux comme Catna VR et Werewolves Within. Raconter des histoires est aussi important, et c'est un domaine dans lequel les jeux de société digitaux peuvent dépasser les jeux de société traditionnels avec l'utilisation de superbes graphismes et sons. De nombreux jeux de société racontent des histoires et évoquent de belles choses dans l'imaginaire des joueurs, mais les jeux de société digitaux permettent d'aller au-delà. Talisma, par exemple, est plus comme un générateur d'histoires dans lequel les joueurs créent l'histoire de leur héros en fonction de leur jeu, mais un jeu de société digital autorise un développeur à utiliser l'histoire et la présenter différemment d'une manière qui surprendra et divertira les joueurs.


KMG le Mag : Votre catalogue est très axé sur le genre " jeu de société ". Pouvez-vous nous dire quelle est la plus grosse difficulté de portage d'un jeu de ce type sur écran tactile ?

Asmodee Digital : Quand on adapte un jeu de société pour le digital (que ce soit d'ailleurs un écran tactile ou non) , il y a de nombreux défis à relever au-delà des défis " classiques " qu'on rencontre lorsqu'on crée un jeu vidéo (game design, user interface, UX, business model, etc.). Par exemple, doit-on créer un mode solo ? Doit-on adapté les règles en fonction des usages de la communauté de joueurs ? Proposer un mode campagne ? Retravailler l'interface utilisateur ? Si on prend l'exemple de l'interface utilisateur justement, dans nos récentes sorties, nous avons identifié quelques bonnes pratiques pour améliorer rapidement les interfaces de base (du menu jusqu'au multi-joueurs), comment intégrer un grand nombre d'éléments sur une écran de téléphone, comment intégrer un chat, designer un lobby, etc. L'important, c'est que le joueur du jeu physique retrouve ce qu'il aime, dans cette version numérique, tout en attirant de nouveaux joueurs.

Nomad Games : Il y a de nombreuses difficultés à transformer un jeu de société traditionnel en jeu digital sur un écran tactile, mais dépasser les difficultés de conception est ce que nous aimons faire le plus ! Etre certain que les joueurs comprennent les règles est certainement la chose la plus difficile. Tu dois prendre un mode d'emploi de jeu de société, qui peut contenir de 30 à 40 pages, et essayer de le réduire en un tutoriel gérable dans un jeu digital. L'interface utilisateur doit donner de bon retour au joueur concernant le jeu afin qu'il comprenne ce qu'il se passe. Une autre difficulté est de tenter de recréer les sensations que les personnes ont quand elles jouent aux jeux de société. Les interactions sociales ne sont pas faciles à être crées de manière numérique, et d'autres choses comme le secret, les règles domestiques et la compétitivité sont vraiment difficiles à retranscrire clairement sur un dispositif avec écran tactile. Nous faisons de notre mieux pour reproduire ces choses, mais parfois il faut seulement concevoir que le jeu digital ne va pas remplacer le jeu traditionnel dans ces aspects.


KMG le Mag : Comment choisissez-vous les jeux de société que vous portez sur écran tactile ? Quels sont les qualités que vous recherchez pour le transposer sur ce type de support ?

Asmodee Digital : Nous avons une équipe dédiée qui surveille les sorties, les jeux du moment, les Kickstarter, pour identifier des opportunités. Tous les jeux ne peuvent pas s'adapter en version numérique, notamment tout ce qui est jeu d'interaction verbale. En revanche les jeux au tour par tour s'adaptent souvent bien au numérique. Il y a beaucoup de perles qu'on aimerait adapter... Mais il nous faut prioriser en fonction du marché, de ce qui existe déjà, de ce qu'on peut offrir en plus, etc.

Nomad Games : Nous sommes toujours intéressés par le fait de créer des jeux avec lesquels les gens sont déjà familiarisés ou ont de bons souvenirs. Cela aide très certainement à avoir un public prêt à l'emploi et à acheter le nouveau jeu car il sont fans de l'équivalent traditionnel, mais cela signifie aussi que le jeu lui même est bien conçu et drôle. Nous aimons aussi faire différents styles de jeux de société pour écran tactiles. Que ce soit un jeu basé sur la déduction, un jeu d'aventures fantastiques, ou une super expérience de narration, comme Fighting Fantasy Legends, nous aimons étendre nos conception musclées et couvrir différents types de jeux.


KMG le Mag : De nombreuses études montrent que le jeu mobile est en pleine croissance, on dit même que le chiffre d'affaire qu'il génère pulvérise des records ces derniers temps, qu'en pensez vous ?

Asmodee Digital : Le mobile est en plein croissance et le jeu mobile en tire également les bénéfices. Les plateformes (Apple AppStore, Google Play Store) soutiennent l'industrie. Avec des milliers de jeux lancés chaque semaine, il devient de plus en plus difficile pour un jeu premium d'avoir de la visibilité sur les stores. On voit néanmoins que ces acteurs ont créé des rubriques dédiées au jeu de société numérique, ce qui démontre encore une fois l'appétence pour ce marché. Néanmoins, dans les faits, plus de la moitié des jeux sont téléchargés par des joueurs qui ont utilisé le moteur de recherche AppStore, ce qui compense le manque de visibilité offert par l'AppStore de manière organique pour les petits développeurs.

Nomad Games : Le jeu mobile est énorme en ce moment ! Nous sommes très chanceux d'en faire partie. Il y a encore dix ans, je travaillais sur un jeu de conduite pour PlayStation 3 et Xbox360 et à l'époque personne ne pensait que le jeu mobile serait aussi important qu'il l'ait actuellement. Je pense que ceci est en partie responsable de l'essor des jeux de société ces dernières années également. Tellement de personnes regardent trop leur écran numérique à notre époque qu'ils aiment vraiment faire une pause et se rassembler autour d'une table avec des amis et la famille et sortir un jeu de société. C'est l'âge d'or pour les jeux de société autant traditionnel que digital !


Nous tenons à remercier Marion Boulesteix de l'agence Minuit Douze pour nous avoir donné la possibilité d'interviewer le studio Nomad Games et l'éditeur Asmodee Digital... Une interview de Ian Livingstone est même à suivre !