Chargement en cours... Chargement en cours...
Revenir en haut de la page
Four Last Things
7.5/10

Four Last Things sur iOS (iPhone / iPad)

Développeur : Joe Richardson
Télécharger sur l'iTunes AppStore
4.49 €

Test de Four Last Things

Le jeu qui vous poussera au péché !

Monkey Mike Par Monkey Mike - Test jeu iOS (iPhone / iPad) publié le

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Four Last Things (copie d'écran 1 sur iPhone / iPad)

Le jeu d’aventure de type point & click est un style que j’affectionne particulièrement... après avoir découvert Maniac Mansion, la série des Monkey Island et tout les autres qui ont suivi, je peux vous dire que j’en ai vu passer des tonnes ! Ce que j’apprécie particulièrement dans ce genre, c’est leur simplicité de prise en main qui a originellement été pensée par le grand Ron Gilbert, merci à lui ! L’autre point remarquable de ces jeux d’aventure, c’est qu’ils offrent des possibilités énormes aux studios et aux développeurs de talents pour laisser libre court à leur imagination, cela donne sans trop de surprises des jeux très différents et souvent excellents. On a notamment pu testé récemment quelques perles, comme Thimbleweed Park (réalisé par le Maître Jedi en personne), Shardlight, ou même Yesterday Origins qui sont tous aussi différents qu’excellents !

Le jeu dont je vais vous parler maintenant, Four Last Things, est développé par Joe Richardson, et celui-ci ne déroge pas à la règle, il est très différent de ses prédécesseurs. Mais est-il excellent ? Vous devrez lire le test jusqu’à la dernière ligne pour le savoir ! Le développement de ce dernier à été réalisé avec le concours des contributeurs de la plateforme de financement participative américaine Kickstarter, la campagne ayant été un succès et s’est brillamment finalisée en juillet 2016. Après une sortie sur la plateforme Steam en Février 2017, il arrive avec ses beaux atours sur iPhone et iPad ! Si comme moi vous aimez les jeux d’aventure, si le fait de transgresser les Sept Péchés Capitaux ne vous fait pas peur et que vous aimez l’Art pictural avec un grand A, et bien ce test risque de vous passionner !

Four Last Things (copie d'écran 3 sur iPhone / iPad)

L’histoire de Four Last Things est celle d’un pauvre pêcheur récidiviste, comme il en existe beaucoup. Celui-ci est repentis et il souhaite absoudre ses actes auprès de l’autorité compétente, il se rend donc dans un lieu qui lui permettra de se confesser et donc d’être lavé de tous ses méfaits passés. Le seul souci, c’est que les personnes qualifiées sont débordées, de plus, des règles très strictes régissent cet acte de pardon et nous allons l’apprendre à nos dépends... En effet, chaque division ecclésiastique est en capacité d’intervenir sur les péchés des ouailles qui dépendent de leur juridiction, et notre ami a péché un peu de partout sur le territoire sans se soucier de ce détail ! Ils seraient bien en capacité d’aider notre ami, malheureusement, les règles de la profession s’y opposent... néanmoins il reste une alternative, pour que la confession puisse tout de même se faire ici : notre protagoniste devra récidiver tous ses péchés dans la juridiction où il se trouve s’il souhaite être pardonné, l’acte de confession fonctionnant sur tous les péchés passés d’un même type, cela facilitera bien les choses !

Votre mission sera donc de réitérer le sept péchés capitaux pour pouvoir enfin être lavé de tous vos méfaits passés en même temps : l’orgueil, l’avarice, l’envie, la colère, la luxure, la paresse et la gourmandise. Vous n’allez pas vous ennuyer ! Si vous trouvez que l’histoire est originale, et vous auriez raison, vous allez également être surpris par l’ambiance globale de Four Last Things, et plus particulièrement par ses graphismes. Dès l’introduction vous serez forcément frappés par l'originalité des scènes qui défileront devant vous, vous allez revoir l’épisode Biblique de la pomme d’Eve et d’Adam mais sous la forme d’un tableau animé... puis vous verrez notre Héros se réveiller dans un univers pictural sorti tout droit de peintures issue de la Renaissance. Les visuels y sont très singuliers, ils pourraient vous faire penser aux œuvres de Léonard De Vinci, de Caravage, ou bien de Jérôme Bosch, peintres éminents de ce courant artistique caractérisé par ses effets de lumières et d’ombres aussi appelés clairs obscurs, ses décors riches et chargés et ses représentations de scènes de l’Antiquité.

Four Last Things (copie d'écran 6 sur iPhone / iPad)

Vous reconnaîtrez d’ailleurs de nombreuses œuvres de Jérôme Bosh tout au long de vos divagations dans ce monde pictural, la seule petite différence avec les tableaux d’époque réside dans le fait que les personnages y sont articulés un peu à la manière de pantins à ficelles, et cela donne un côté ridicule et décalé vraiment agréable ! C’est très beau et même surprenant, mais, il y a un mais... ces peintures à l’huile sont très chargées en information, au point qu’il en devient difficile de s’y retrouver, de repérer les opportunités de déplacements ou d’interactions. Certes, il est possible de les mettre en valeur en appuyant sur la petite loupe qui se trouve dans le menu de Four Last Things, mais cela peut devenir vite lassant de répéter la manipulation d’ouverture du menu pour aller la chercher... il aurait été plus simple à mon avis de proposer la loupe sur l’écran principal, disponible à n'importe quel moment !

Pour vous proposer une immersion totale dans ce monde, vous aurez droit à des chants lyriques, mais aussi à des musiques moyenâgeuses toutes droit sorties du répertoire des meilleurs ménestrels de l’époque, de l’opéra et du classique ! Le moins que l’on puisse dire c’est que Joe Richardson a mis l’accent sur la réalisation artistique pour nous donner une expérience unique ! Votre objectif sera donc de réaliser les sept péchés capitaux, et pour ce faire, vous devrez, faire preuve d’observation pour sauter sur les occasions qui s’offriront à vous de commettre ces délits célestes. Dès lors que vous accomplirez un méfait, un tableau de Jérôme Bosh nommé Les Sept Péchés capitaux et les Quatre Dernières Étapes humaines apparaîtra sur l'écran de Four Last Things. Cette œuvre retranscrit les sept péchés capitaux mais également quatre cercles représentant la Mort du pécheur, le Jugement dernier, l’Enfer et la Gloire.

Four Last Things (copie d'écran 9 sur iPhone / iPad)

Pour avancer dans Four Last Things, l’essentiel de vos possibilités tournera autour de trois actions caractéristiques du gameplay des point & click. La première est bien entendu la découverte de votre environnement, visiter et comprendre ce que l’on peut bien attendre de vous... ensuite vous devrez collecter des objets que vous retrouverez dans votre inventaire, vous pourrez le faire apparaître en touchant la partie supérieure de votre écran, et vous devrez les utiliser de manière adéquate pour parvenir à vos fins. Pour terminer, vous pourrez dialoguer avec de nombreux personnages présents dans le jeu, cela vous permettra d’obtenir de précieux indices qui vous mèneront à la réussite ! Pour diriger notre pécheur, un simple touch sur le lieu de déplacement souhaité sera nécessaire, si vous voulez qu’il s’y rende au pas de course vous pourrez réaliser un double touch. Si vous souhaitez interagir avec votre environnement, touchez l’objet ou le personnage en question, il apparaîtra alors un pavé d’actions vous permettant de ramasser, parler ou de regarder. Vous verrez, les commandes sont très classiques, la prise en main sera donc aisée et instantanée.

Four Last Things est un point & click qui se démarque de ses prédécesseurs, remarquable par sa réalisation mais pas sans écueils. Il vous fera passer de très bons moments de jeu, assez courts mais bon quand même ! Si vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare, sachez que ce titre n’est pas traduit et qu’une bonne compréhension des échanges avec les PNJ sera essentielle à l’accomplissement de votre mission diabolique. Ce jeu dispose de sérieux atouts, il plaira aux fans de jeu d’aventure mais aussi aux curieux qui veulent voir quelque chose de bien différent.

Four Last Things (copie d'écran 12 sur iPhone / iPad)
Graphismes
7/10

Les tableaux de la Renaissance sont magnifiques mais ils sont aussi très chargés, ce qui peut nuire à l’expérience de jeu. Il existe bien une loupe qui permet de mettre en lumière les interactions possibles dans les différents lieux du jeu mais elle n’est pas simple d’accès et son action est très courte dans le temps.

Bande-son
8.5/10

La bande son est variée, elle participera à votre immersion dans Four Last Things, pas de fausses notes de ce côté !

Jouabilité
8.5/10

Les commandes sont simples et adaptées au style de jeu, assez classiques pour un point & click sur iPhone et iPad. Autant Four Last Things se démarque par ses visuels, autant il reste classique dans sa jouabilité, et c’est très bien !

Durée de vie
7/10

Il vous faudra compter deux ou trois heures, suivant votre habitude et votre niveau dans les point & click, pour en venir à bout, ce qui reste court mais émotionnellement intense. Je pense que c’est surtout l’expérience de jeu qui est mise en avant par le développeur Joe Richardson et de ce côté là, c’est réussi !

Conclusion

Les point’n’ click se suivent et ne se ressemblent décidément pas ! Certains sont très bons et resteront encrés dans notre mémoire vidéo ludique alors que d’autres seront plus communs et se laisseront vite oubliés. Four Last Things se situe entre les deux, il n’est pas incontournable mais ses caractéristiques si uniques en feront un jeu qui marquera quand même les esprits des joueurs qui tenteront l’aventure, et ils auraient grandement raison !